UA-64751344-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Que risquent'ils ?

    Le Front national et leurs collaborateurs sont dans le viseur du Parlement européen. L'Office européen de lutte contre la fraude, l'OLAF, a mené une enquête sur l'emploi de deux assistants parlementaires de Marine Le Pen alors qu'en fait ils travaillaient pour le parti. Au moment où François Fillon est déjà empêtré dans le "Penelope Gate", Marine Le Pen pourrait également se trouver en difficulté dans la campagne présidentielle si elle ne règle pas cette somme à l'assemblée européenne.

       > Lire aussi : Les assistants parlementaires, une affaire de familles

     

    Que s'est-il passé ?

     

    En 2015, le président du Parlement européen Martin Schulz a saisi l'OLAF et avait prévenu l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira sur des faits pouvant ressembler à du financement illicite de parti politique.Selon Le Monde, 29 assistants parlementaires de 23 députés européens étaient suspectés "d'emplois fictifs" dans le cadre de cette enquête.

    Il n y a pas que le cabinet de Marine Le Pen qui est concerné. Tous les membres du cabinet de Jean-Marie Le Pen ainsi que 8 cadres qui dépendent de Florian Philippot, le numéro deux du FN, sont également visés par le Parlement.

    La président du Front National doit rembourser 340.000 euros au Parlement européen.© Fournis par La Tribune La président du Front National doit rembourser 340.000 euros au Parlement européen.

    En décembre dernier, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "abus de confiance","recel d'abus de confiance","escroquerie en bande organisée", "faux et usage de faux" et "travail dissimulé".

    Marine Le Pen au Parlement européen en janvier 2017 (Photo : Reuters/Christian Hartmann)

     

    Deux types d'assistants parlementaires

     

    Il existe deux types d'assistants parlementaires au Parlement européen. D'après le règlement du Conseil de février 2009, l'assistant parlementaire accrédité est "en poste dans l'un des trois lieux de travail du Parlement européen", à savoir Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg. Un collaborateur local doit quant à lui assister le député européen dans son Etat d'origine. Il doit notamment aider l'élu dans sa circonscription et représente entre autres "une interface entre les électeurs, le député et les instances locales de son parti".

    Un cumul possible des fonctions est autorisé comme le souligne le site touteleurope :

    "Le règlement du Conseil du 23 février 2009 ne fait part d'aucune obligation d'exclusivité entre l'assistant parlementaire et le Parlement européen (pour un assistant accrédité) ou l'eurodéputé (pour un assistant local)."

    Mais le collaborateur parlementaire ne peut être payé que pour des tâches en lien avec l'activité de l'eurodéputé. D'après l'article 33 du code de bonne conduite du Parlement européen, "seules les dépenses nécessaires et directement liées à l'exercice du mandat parlementaire peuvent être défrayées".

     

    Que risque Marine Le Pen ?

     

    Le Parlement européen réclame au total le remboursement de plus de 340.000 euros. 298.497 euros ont été "indûment versés" à la responsable du cabinet de Mme Le Pen, Catherine Griset. Et 41.554 euros ont été versés à Thierry Légier. Ce dernier a été pendant plus de vingt ans le garde du corps de Jean-Marie Le Pen avant de devenir celui de Marine Le Pen.

    Si la première somme n'est pas réglée avant le 31 janvier à minuit, le Parlement européen devrait prélever la moitié de l'indemnité parlementaire de Marine Le Pen, à savoir 3.100 euros sur les 6.200 euros mensuels, 4.300 euros de frais généraux et la moitié de son indemnité de séjour selon Challenges qui a révélé récemment des documents de la direction générale des finances du Parlement européen adressés à Marine Le Pen.

    Concernant la somme correspondante aux salaires de Thierry Légier, la candidate à l'élection présidentielle doit verser les 41.554 euros au Parlement avant le 28 février prochain. Les retenues pourraient se prolonger jusqu'au remboursement intégral des sommes réclamées par le Parlement. Marine Le Pen pourrait également devoir rembourser des intérêts "au taux appliqué par la Banque centrale européenne à ses opérations principales de refinancement majoré de trois points et demi".

  • Il reste des patriotes.

    Il faut s'appeler Jean d'Ormesson pour avoir ce talent !!!

    Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebban, les Ayache, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky ... d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d'école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.

    Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c'était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche, et l'admiration que nous portions à Jeanne d'Arc.

    Si tu savais prétentieuse Najat, toi qui reconnais ne lire qu' un livre par an mais traite les membres de l'Académie Française de "pseudo z'intellectuels", comme c'était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Ronceveaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c'était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis, sans oublier les exploits de Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers...

    Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n'étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d'autres héros.... > > > > Mais c'était si bon de croire le contraire, rien qu'une heure par semaine. > > > > On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire là.

    Penses tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?

     

    (NDLR)

    Moi, SLABOLEPSZY Dominique, j'ai vécu tout cela, comme mon père Stanislas, né à CONDE sur l'ESCAUT en 1923, qui a opté pour la nationalité française afin de défendre notre NATION contre l'envahisseur nazi.

    Il a été récompensé par la Croix du Combattant volontaire pour faits de résistance. Nous l'avons découvert à son décès en 1995.

     

     

     

  • IRIS des HAUTS de FRANCE

     
     
     
    0 commentaire

    Miss Univers : « Fermer nos frontières, c’est un droit que nous avons »

    31 Janvier 2017, 06:34am

    Publié par Thomas Joly

    La superbe gagnante française Iris Mittenaere affirme : « Les pays peuvent avoir le choix de fermer ou d'ouvrir leurs frontières. »

    De nombreux médias ont travesti ses propos en prétendant qu’elle a fait un plaidoyer pour l’ouverture des frontières.

    La question était : « Pendant la crise des réfugiés dans le monde entier,
    est-ce que les pays sont obligés d’accepter les réfugiés ou on-t-ils le droit de fermer leurs frontières ? »

    En répondant très clairement qu’on a le droit de fermer nos frontières, Miss Univers dit qu’on a le droit de refuser les réfugiés. Elle dit que nos frontières sont ouvertes en Europe parce qu’on souhaite le plus de mondialisation possible : le terme « mondialisation » étant connoté négativement pour à peu près 99 Français sur 100, c’est une façon très intelligente de déprécier cette ouverture des frontières avant d’affirmer la légitimité pour la France de fermer ses frontières actuellement ouvertes.

    Le traducteur n’a même pas traduit la fin, où elle dit que fermer ses frontières est un droit, et il est très difficile de trouver sur internet le passage que nous diffusons. Les médias ont préféré la partie où elle essaye de se rattraper en disant que les frontières ouvertes permettent de rencontrer ses voisins.

    La censure politique par les médias mondialistes est si forte qu’ils vont jusqu’à omettre et déformer les propos de Miss Univers. Ces quelques paroles de cette belle demoiselle ont dû les mettre en panique.

    Aucune Française n’avait remporté ce prix depuis 1953, quand Christiane Martel fut sacrée Miss Univers.

    Source : http://suavelos.eu

  • Touches pas à mes sous !

    J'ai tenu à vous donner les deux avis, j'ai le mien, mais le risque d'une plainte en diffamation m'interdit de vous l'expliquer.

    J'ai quitté le FN canal hystérique et ses "judas" en 2008, je ne regrette que le FN canal historique.

    La dame, ancienne collègue au CRNPDC de 1998 à 2004, absente le plus souvent pour des motifs divers et variés, n'a laissé que le souvenir d'une forte en "gueule" sans effet positif.  

    Orange avec AFP, publié le lundi 30 janvier 2017 à 15h57

    POLITIQUE - Le Parlement européen veut récupérer les enveloppes octroyées à l'eurodéputée frontiste pour rémunérer deux assistants qui n'auraient travaillé que pour le parti. La candidate à la présidentielle accuse Strasbourg d'agir "en violation" de l'État de droit".

    Alors que le "PenelopeGate" embarrasse François Fillon, un autre candidat la présidentielle française a des ennuis sur des présumés emplois fictifs d'assistants parlementaires. Le Parlement européen a en effet envoyé à Marine Le Pen deux lettres de recouvrement lui réclamant près de 340.000 euros, estimant que l'eurodéputée du Front national avait perçu ces sommes pour rémunérer deux assistants qui n'auraient travaillé que pour son parti.

    Une première lettre a été envoyée le 9 décembre concernant le cas, le plus sérieux, de Catherine Griset. Cette dernière était une assistante accréditée au Parlement européen de 2010 à 2016, mais qui en réalité ne travaillait pas dans les locaux de l'institution. Le Parlement estime que Catherine Griset exerçait une "activité reconnue" au siège du Front national à Nanterre, sous l'autorité directe de la présidente Marine Le Pen. 

    "Il résulte du rapport et des conclusions de l'Office européen de lutte antifraude (Olaf) que Mme Griset, dont le contrat prévoyait comme lieu de travail Bruxelles, n'a pas été en mesure de démontrer qu'elle résidait de façon continue ou avec un caractère permanent en Belgique, ni qu'elle se rendait régulièrement à son lieu de travail", écrit le haut fonctionnaire du Parlement européen, Klaus Welle, rapporte Challenges, qui a été le premier à dévoiler l'information. Marine Le Pen n'ayant fourni aucune preuve d'une activité quelconque de Catherine Griset, le Parlement lui demande de rembourser dès le 1er février les 298.400 euros de salaire de cette dernière sur un peu plus de cinq ans. 

    RISQUE DE SE VOIR PRIVER DE LA MOITIÉ DE SON INDEMNITÉ

    Le second dossier concerne un autre assistant, Thierry Légier, le garde du corps de la patronne du FN, pour un montant de plus de 41.500 euros. Dans ce cas, le recouvrement devrait commencer à une date ultérieure, car la lettre du Parlement n'aurait été envoyée que mi-janvier.

    En l'absence de remboursement dans les délais requis, Marine Le Pen pourrait se voir retirer 50% de son indemnité d'eurodéputée, soit 3.100 euros sur les 6.200 euros mensuels, la totalité de son enveloppe de 4.300 euros de frais généraux et la moitié de son indemnité de séjour. À défaut de remboursement dans les délais prévus, Marine Le Pen paiera des intérêts "au taux appliqué par la Banque centrale européenne à ses opérations principales de refinancement majoré de trois points et demi".

    LA RÉPONSE DE MARINE LE PEN

    Au lendemain de l'article de Challenges, la candidate à l'Élysée a réagi vendredi 27 janvier, lors d'une conférence de presse à Denain (Nord), en marge d'une visite sur le thème des seniors. "Je me battrai, je suis convaincue que je gagnerai contre le Parlement européen. (Il) a agi en violation de toutes les règles de l'État de droit et du droit français", a-t-elle accusé.

    "Il y a une véritable zone de non-droit. Le Parlement, de manière parfaitement unilatérale, sans s'être justifié sur les raisons de cette décision, a décidé de réclamer le remboursement du salaire de mon assistante (Catherine Griset, ndlr), qui travaille, elle", allusion à l'enquête sur l'emploi comme assistante parlementaire de Penelope Fillon, l'épouse du candidat à la présidentielle.

    Marine Le Pen s'est indignée que le recouvrement lui soit demandé "sans que la justice ait eu à se prononcer", sur cette affaire, qui fait l'objet depuis mi-décembre d'une information judiciaire et qui touche d'autres eurodéputés FN. "Le Parlement européen, sans m'avoir entendue, ni donné des arguments, décide d'opérer le remboursement d'une somme aussi considérable que celle-là", a protesté l'eurodéputée. "Quand on est un peu attaché aux droits de l'Homme et de la défense, on ne peut que s'étonner de ce genre de comportements", a-t-elle encore dénoncé.

    Selon elle, c'est "une décision politique de la part du Parlement européen, qui n'est pas une administration mais un organe politique dirigé par un socialiste (Martin Schulz, qui n'en est plus président, ndlr) qui a toujours dit qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour briser notre groupe, nous combattre politiquement". "Nous sommes jugés par des gens qui sont nos adversaires politiques", a encore critiqué la candidate du FN à la présidentielle. 

  • Carl LANG et JM le PEN sur radio courtoisie

    28 Janvier 2017, 15:13pm

    Publié par Thomas Joly

    Carl Lang et Jean-Marie Le Pen invités de Radio Courtoisie lundi 30 janvier à 12h

    Invités de Michel de Rostolan, Carl Lang, Jean-Marie Le Pen et René Bouin interviendront sur le thème de « la renaissance de la France, terre des Arts, des armes et des lois » le lundi 30 janvier de 12h à 13h30.

    Pour écouter Radio Courtoisie, cliquez ici.

    Voir les commentaires

  • Au HAVRE, présence assurée

    Jean-Yves Métayer-Robbes, candidat du Parti de la France au Havre

    Jean-Yves Métayer-Robbes, candidat du Parti de la France au Havre

     
     
  • Lorient, la Bretagne aussi

    LE PDF EN BRETAGNE !  C'était hier !

    LE PDF EN BRETAGNE ! C'était hier !

     
    Compte-rendu et photos en cliquant sur l'image. Merci.
  • Carl LANG à LORIENT

    Rappel : Carl Lang à Lorient avec Lorrain de Saint-Affrique samedi 28 janvier

    Rédigé le Jeudi 26 Janvier 2017 à 08:32 | 0 commentaire(s)

     

    Carl Lang, Président du Parti de la France, et Lorrain de Saint-Affrique, Secrétaire général des Comités Jeanne, animeront un déjeuner-débat suivi d'une galette des rois samedi 28 janvier à Lorient. Réservation obligatoire au 06.85.71.98.79


  • Il a dit la vérité, il doit être fusillé, comme dans la chanson

    Paris : le préfet lie la délinquance à l'arrivée des migrants

    Rédigé le Mercredi 25 Janvier 2017 à 09:56 | 0 commentaire(s)

     

    Michel Cadot, le préfet de Paris, a présenté, lundi 23 janvier, le bilan de la délinquance en Ile-de-France en 2016. Détail frappant, il attribue l'augmentation des vols au redéploiement des effectifs policiers dans les gares de la capitale “pour mieux contrôler l'arrivée croissante des migrants”. [...]


    Selon le haut fonctionnaire, les atteintes aux personnes sont en augmentation de 2,7 % tandis que les violences sexuelles ont littéralement explosé (+ 14,9 %, à 4694 faits constatés).

    Lire la suite sur Valeurs Actuelles

    "Bravo Monsieur le Préfet, enfin un fonctionnaire réaliste qui ose"

  • Il faut le dire et le faire savoir !

    Nouvelle victoire contre la GPA : La CEDH affirme le droit des Etats à lutter contre la GPA

    Rédigé le Mercredi 25 Janvier 2017 à 09:53 | 0 commentaire(s)

     

    La décision rendue ce jour était très attendue puisque, pour la première fois, c’est la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui s’est prononcée sur une affaire de GPA (Gestation Par Autrui).


    Nouvelle victoire contre la GPA : La CEDH affirme le droit des Etats à lutter contre la GPA

    Condamnée par la CEDH en janvier 2015 pour avoir retiré un enfant à un couple qui l’avait acheté 49.000 euros en Russie, l’Italie avait fait appel de cette décision aberrante qui revenait à admettre que l’achat d’un enfant peut constituer le fondement d’une famille.

    Lire la suite sur La Manif Pour Tous

  • Français et catholique

    Un Français sur deux s’inquiète des effets de la politique familiale

    Rédigé le Mercredi 18 Janvier 2017 à 12:09 | 0 commentaire(s)

     

    On le savait, les Français plébiscitent la famille. Interrogés par l’Ifop pour « La manif pour tous », ils confirment massivement cet attachement : 91 % des personnes interrogées estiment en effet que la famille est le premier lieu de solidarité, notamment entre les générations ; 89 % pensent qu’elle est le meilleur amortisseur social (38 % étant même tout à fait d’accord avec cette idée) ; 88 % (et jusqu’à 99 % pour des catholiques pratiquants) la perçoivent comme un atout pour la paix sociale et le vivre-ensemble.


    Un Français sur deux s’inquiète des effets de la politique familiale
    Lire la suite sur La Croix
     
  • Vous devez le lire, édifiant !

    L'arbre médiatique qui cache la forêt

     

    Le néo-FN de Mme Marine et des frères Philippot est-il encore viable ?

    Rédigé le Lundi 9 Janvier 2017 à 08:00 | 0 commentaire(s)

     

    Extrait de l'Édition du 9 janvier 2017
    Réinfo, journal d'information bimensuel du Parti de la France


    Le néo-FN de Madame Marine et des frères Philippot existe-t-il encore réellement, politiquement et structurellement ? La question peut se poser pour cette formation politique qui peine à trouver des financements pour ses campagnes à venir et qui n’a aucune cohérence politique.

     

    Jamais le Front National n’a disposé d’autant de financement public.

     

    Pour l’année 2014, il déclarait dix millions d’euros de recettes. Et c’est sans compter les indemnités perçues par ses élus, députés européens, députés, sénateurs, maires, conseillers régionaux, conseillers généraux, conseillers municipaux… même si 28 % d’entre-eux, selon une étude de l’AFP, auraient déjà quitté le Front National…

    En 2015, qui plus est, la création du Groupe ENF au Parlement européen a apporté 4 millions d’euros supplémentaires par an, au tonneau des danaïdes que semble être devenu ce néo-FN.

     

    Malgré toutes ces ressources financières, à la clôture de l’exercice 2014, la gestion mariniste accuse un déficit de plus d’un million d’euros, ce qui porte à 13 millions, les dettes du Parti !

     

    Nous sommes loin de la gestion saine et rigoureuse de l'ancien trésorier Jean-Pierre Reveau qui a toujours permis au Front National de Jean-Marie Le Pen de faire face aux échéances électorales, et même d’être présent au second tour de la présidentielle, en 2002, un exploit des équipes de Bruno Gollnisch et de Carl Lang. Un exploit que Madame Marine n’a encore jamais réussi.

     

    À ces financements publics, s’ajoutent des emprunts à Cotelec ou encore à une banque tchéco-russe en 2014.

     

    Un prêt de 9 millions d’euros, un prêt dont l’Agence d’assurance des dépôts bancaires russes (ASV) réclame aujourd'hui le remboursement.

     

    En effet, après la faillite de cet établissement tchéco-russe, mi-2016, l’ASV a récupéré la gestion de cette créance. Le 26 décembre, cette autorité administrative a indiqué à la RNS, l’agence de presse russe, qu'elle avait lancé une procédure judiciaire pour obtenir le remboursement du prêt de 9 millions consenti au néo-FN.

     

    Passée inaperçue, cette nouvelle a été reprise début janvier par la presse économique russe.

     

    Difficile de dire dans quelle mesure la décision de cette autorité administrative, théoriquement indépendante mais placée sous la tutelle de la Banque de Russie, relève d’un simple automatisme procédurier, ou si elle a fait l’objet d’une validation politique.

     

    Selon un spécialiste du milieu bancaire russe, je cite « il s’agit d’une mesure normale d’assainissement de la banque : l’ASV doit rembourser les déposants et cherche donc à recouvrer les créances ».

     

    Mais un autre expert estime que l’ASV, je cite : « aurait très bien pu choisir d’enterrer le dossier, si elle avait reçu des consignes politiques en ce sens. Or, elle a choisi de contester les conditions du remboursement de la créance ».

     

    Il est vrai que vu de Moscou, le double jeu atlantiste, avec l’ultra-lobby sioniste de l’AIPAC, l’assassinat symbolique du père fondateur du FN par sa fille et l’orientation très gay-friendly du néo-FN, ne sont pas à la hauteur des espoirs placés en lui…

     

    Vladimir Poutine, qui n’a jamais reçu la dirigeante néo-frontiste, n'ayant pas caché sa préférence pour François Fillon.

     

    Le néo-FN a beau jeu de se plaindre que les banques françaises ne lui accordent aucun prêt. Celles-ci peuvent constater que chaque année, malgré un budget en hausse constante, le parti n’arrive pas à épurer ses dettes et présente systématiquement un budget en déficit de plus de 10 %. Sans compter, que n'étant plus propriétaire de ses locaux, le parti n'apporte aucun bien immobilier en garantie à l'emprunteur.

     

    Par ailleurs, même si la présomption d’innocence prévaut, quelle banque aimerait associer son nom à celui d’une formation politique impliquée dans plusieurs scandales financiers, pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé, mais aussi pour la mise en place de systèmes frauduleux pour le financement des législatives et de la présidentielle de 2012, ou encore sur le patrimoine personnel de Marine Le Pen et celui de son père…

     

    Cela fait beaucoup pour une formation qui, jadis, avait pour slogan « tête haute et main propre ». Une formation qui avec un tel bilan, a quand même la prétention d'assainir la vie politique française et les comptes de la Nation.

     

    Ce sont là des faiblesses structurelles graves, et elles se cumulent à des contradictions idéologiques qui s’épanchent, souvent dans la haine, au fil des twits ou des indiscrétions médiatiques.

     

    Combien de temps Madame Marine, totalement inféodée à la ligne jacobine, laïciste, assimilationniste des frères Philippot, pourra-t-elle encore mépriser ouvertement les derniers représentants du FN historique, comme Bruno Gollnisch ou Marion Maréchal Le Pen ?

     

    Ces derniers ne servent qu’à maintenir l’illusion, à cacher l’imposture même qu’est devenu le néo-FN, à des électeurs qui croient voter pour le FN de Jean-Marie Le Pen, alors qu’il n’est plus qu’un fantôme.

     

    Le parti tiendra-t-il jusqu’à la présidentielle ?

     

    Sa candidate sera-t-elle à même de faire campagne et de passer la barre fatidique des 5 % pour être remboursée ?

     

    Compte-tenu de son endettement croissant, ce parti sera-t-il capable de rembourser un emprunt supplémentaire ?

     

    Voilà des questions que peuvent se poser légitiment les banques françaises, avant de prêter plusieurs millions d’euros à une formation dont la gestion irresponsable est structurellement déficitaire.

     

    Et oui, la victimisation ne peut pas toujours cacher, la dure réalité des faits.

     
  • REINFO 9 janvier 2017

    REINFO : le journal hebdomadaire


     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Le HAVRE, c'est fait !

    Le Havre : Jean-Yves Métayer-Robbes sera le candidat de la droite nationale aux législatives de juin prochain

    Rédigé le Vendredi 6 Janvier 2017 à 09:06 | 0 commentaire(s)

     

    Un communiqué de Jean-Yves Métayer-Robbes :

    Je suis heureux de vous annoncer ma candidature aux élections législatives de Juin 2017, au Havre, soutenu par mon ami Carl LANG, le Parti de la France dont il est le Président et les Comités Défense Républicaine dont je suis le Président-Fondateur.


    Le Havre va enfin pouvoir choisir librement entre le député sortant laïcardo-mondialiste E.Philippe, ex-porte-parole "d'Alain Juppé le grand perdant" et la vraie droite nationale que j'aurai l'honneur de représenter, dans l'espoir de devenir le futur député de la Porte Océane. Tous vos soutiens sont les bienvenus. Ensemble, nous allons défendre l'identité française. Oui, nous allons tout faire pour stopper l'islamisme et ceux qui l'encouragent tous les jours. Nous serons la droite de conviction, la droite des valeurs européennes et chrétiennes de civilisation, la droite de défense de nos entreprises et du patriotisme économique et social.

    Vous allez enfin pouvoir vous faire entendre à l' Assemblée Nationale. Vous pouvez compter sur moi et sur ma détermination.

    Le site de Jean-Yves Métayer-Robbes cliquez ici

  • Pourquoi pas !

    Carl Lang avec Jean-Marie Le Pen le 21 janvier à Palavas les Flots

    Rédigé le Samedi 7 Janvier 2017 à 10:17 | 0 commentaire(s)

     

    Samedi 21 janvier, Jean-Marie Le Pen tiendra un meeting à Palavas Les Flots dans l'Hérault. Carl Lang, y participera et interviendra. Modalités d'inscriptions ci-dessous.


  • Marche pour la vie

    Dimanche 22 janvier à Paris !

    Rédigé le Mardi 3 Janvier 2017 à 15:13 | 0 commentaire(s)

     

    Le premier des droits humains à défendre étant le droit à la Vie, Carl Lang, les élus et les militants du Parti de la France appellent à la mobilisation le dimanche 22 janvier pour la Onzième Marche pour la Vie.


    Face aux tenants de la Culture de mort qui veulent tout à la fois banaliser l'interruption volontaire de grossesse, créer un délit d'entrave numérique à l’IVG et légaliser l'euthanasie, Le Parti de la France et Carl Lang proposent l'inscription dans la Constitution du principe du respect de la Vie de la conception jusqu'à la mort naturelle ainsi que le remplacement des lois Veil, Roudy et Aubry par une grande politique familiale favorisant l'accueil de la Vie.

    Le Parti de la France appelle ses militants et sympathisants à soutenir comme chaque année la grande Marche pour la Vie.
     
     
  • Contrôles au faciès ?

    La police allemande assume le contrôle au faciès

    Rédigé le Mercredi 4 Janvier 2017 à 09:40 | 0 commentaire(s)

     

    Selon Jeanne Smits dans Minute : L’an dernier tout avait été fait pour occulter les centaines d’agressions sexuelles accompagnant le passage au Nouvel An, parce que des migrants extra-européens étaient à l’origine des troubles. Las des critiques, les policiers ont cette fois interpellé, intercepté, contrôlé à tour de bras des hommes « d’apparence nord-africaine » auprès des gares et au pied de la cathédrale de Cologne. Ils ont même vérifié les trois cents occupants d’un train s’apprêtant à descendre sur la ville – tous des migrants.


    La police a été convaincue très vite des intentions peu catholiques des voyageurs et autres « contrôlés au faciès » – 650 au total –, puisque 190 personnes ont été maintenues derrière des barrières et empêchées de rejoindre le centre-ville, en attendant les 92 interpellations qui y ont eu lieu pendant la nuit.

    La police de Cologne a même revendiqué son action en tweetant des images des migrants, accompagnées de ce commentaire laconique : « Des centaines de Nafris passés au crible à la gare principale. Détails suivent. » Des Nafris ? C’est le nom familièrement donné aux Nord-Africains en Allemagne, mais faut-il que l’exaspération soit forte pour que la police s’aventure publiquement dans ce genre de vocabulaire.

    [...] Dès le lendemain, la presse allemande de gauche s’étranglait devant ce « racisme » évident. Mais la voilà prise au piège de ses propres tartes à la crème : vaut-il mieux éviter de peiner les migrants et respecter leurs droits de l’homme au prix de plus de 1 200 agressions sexuelles, ou protéger les droits des femmes des agressions machistes en prenant des mesures fortes et ciblées ? [...]

     
    Michel Janva