UA-64751344-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SLABO

  • FACE à FACE : Carl LANG 5 décembre 2016

    Face à Face

  • A ceux qui liront

    François FILLON a été désigné candidat de la "DROITE" et du Centre pour l'élection présidentielle de 2017.

    Je n'ai jamais cru à la réussite de la candidature de Marine Le PEN.

    Je combats cette candidature qui nie tous les problèmes qui se posent avec acuité à notre beau pays.

    Les solutions qu'elle propose sont à incompatibles avec le redressement de la France après ces CINQ années de socialisme catastrophiques.

    Elle est empêtrée dans des affaires de droit commun qui la discrédite totalement.

    Elle est entourée d'une cour d'opportunistes avides d'exercer "Le POUVOIR".

    Cette cour est peuplée d'incompétents sans foi ni loi.

    Mais certaines objections de ces mignons doivent être prises en compte.

    Personnellement (çà n'engage que moi), je serais pour le maintien des taux de TVA actuels avec une certaine répartition des taux en fonction de la nécessité d'utilisation des produits et services :

    Première nécessité, taux réduit à 5%, services nécessaires à tous nos concitoyens (entre autres produits pharmaceutiques, on pense à des économies pour la Sécu, sans réduire les remboursements)

    Taux intermédiaire, 10% produits et services à la personne, travaux pour les particuliers ne récupérant pas de TVA.

    Taux normal, 20% pour l'ensemble des services et travaux marchands pour les entreprises soumises à la TVA et qui la récupère

    On pourrait inventer un taux majoré, comme par le passé (33,33%) pour les vrais produits de luxe.% (en n'excluant pas les œuvres d'art chères à FABIUS et consorts)

    La suppression de l'ISF et de l'imposition sur les revenus pourrait être remplacée par une forme de taxe "TOBIN", inodore par son taux, prélevée par les organismes bancaires sur tous les mouvements financiers, en crédit et en débit.

    Cette application "TOBIN" supprimerait vraisemblablement les évasions fiscales et allègerait le système fiscal inquisitoire et confiscatoire.

    Quant à la retraite (pour tous les salariés du privé et du public), 42 - 43 ans de cotisation, et/ou 65 ans pour prétendre à une retraite à taux plein, comme c'est déjà le cas. 

    Quant à sortir de l'euro !!!!! c'est une hérésie totale. 

    Je ne prétends pas détenir toute la vérité, mais j'ai toujours pris la liberté de m'exprimer sur les sujets qui m'ont toujours passionnés.

    Il reste près de six mois à celui qui devrait assumer les plus hautes fonctions de l'ETAT, pour affiner son projet, celui de la FRANCE.

    De toute façon, nous n'avons pas d'autre choix.

    Dominique SLABOLEPSZY

    Conseiller régional honoraire NPDC   

  • Osez manger français !

    Mangez français ! L’appel de Manon, jeune héroïne de la paysannerie française

    Rédigé le Mercredi 30 Novembre 2016 à 09:41 | 0 commentaire(s)

     

    Manon Kernoa est une jolie adolescente de 16 ans, fille d’un producteur de lait à Landudec (Finistère). Elle est devenue l’héroïne de la paysannerie française depuis la publication, le 11 novembre 2016, d’une lettre ouverte intitulée « Mon père, ce héros », superbe hommage aux agriculteurs français qui fait un buzz extraordinaire et mérite de continuer à être largement diffusé.


    manon-kernoa

    « Mon père, ce héros » :

    « Mon père, 53 ans, est agriculteur dans une petite ville de Bretagne.
    Certes, il y en a beaucoup dans ce cas, même si ce nombre ne cesse de baisser.
    Certes, il y a d’autres métiers plus difficiles que celui-là, plus physiques, qui touchent à la santé, à la protection. 
    Mais j’ai peur pour l’avenir.

    Et oui, à 16 ans, j’ai peur pour l’avenir. Quelle idée ! J’ai peur de ce que les petites fermes de campagne vont devenir. 
    Elles sont ancrées dans nos paysages, ont hérité de nos parents, de nos grands-parents, voire de nos arrières grands-parents. 
    Elles font partie de notre patrimoine !

    Que va devenir mon père, quand il n’y aura plus que des fermes de 1 000 vaches, des usines de poudre à lait, ou encore des steaks totalement chimiques ?

    De plus, l’État, ainsi que l’Europe, leur donnent de moins en moins d’aides. 
    Que penser, quand nous entendons tous les jours, à la télévision ou à la radio, que le prix du lait ne cesse de baisser, passant sous la barre des 30 centimes au litre ? 
    Connaissez-vous beaucoup de personnes, qui après une semaine de travail déjà difficile, sacrifieraient leurs week-ends en amoureux, leurs vacances en famille, pour nourrir des individus qui n’ont aucune considération de leur travail, qui cherchent toujours à trouver le prix le plus faible pour manger, en ignorant leur provenance, quitte à endetter les agriculteurs français ?

    Seriez-vous prêt à vous installer dans une exploitation, lorsque tout votre entourage ne vous le conseille pas ? 
    Seriez-vous prêt à vous engager dans une nouvelle vie, avec ses avantages et ses inconvénients ? 
    Seriez-vous prêt à suivre votre vocation, alors que l’avenir ne semble pas être à votre avantage ? 
    Et oui, à 16 ans, j’ai peur pour l’avenir. 
    Sauvez les agriculteurs français, mangez français ! »

     

    Source : medias-presse.info

  • Un assimilé, comme moi. A écouter.

    Eric ZEMMOUR avec Martial BILD sur TV Libertés

     

    08:02 Publié dans TV SYNTHESE | Lien permanent | Commentaires (0) |

  • Et c'est pas tout ! A lire.

    Comment le Conseil d’Etat brade la nationalité française

    Rédigé le Lundi 28 Novembre 2016 à 08:15 | 0 commentaire(s)

     

    Pour brader la nationalité française et imposer leur tyrannie immigrationniste et islamophile les militants d’extrême gauche du Conseil d’Etat utilisent la tactique du voleur chinois.


    Comment le Conseil d’Etat brade la nationalité française

    L’historique du Conseil d’Etat, son prestige et son impartialité supposée confèrent à sa jurisprudence une autorité respectée. C’est particulièrement le cas dans le domaine de la nationalité et de l’immigration où cette jurisprudence tend à prendre le pas sur les décisions du pouvoir exécutif, et même de la loi, et à s’opposer à l’opinion publique sur ces questions très sensibles

    Lire la suite sur Polémia

  • Merci TAUBIRA de ton soutien à JUPPE

    Christiane Taubira soutient Alain Juppé...comme la corde soutient le pendu

    C'est un soutien symbolique et de poids pour Alain Juppé dans ce second tour de la primaire qui se transforme tout doucement en deuxième tour de l'élection présidentielle et où il n'est pas impossible que la participation de l'électorat de gauche soit importante :


    "Quand il était ministre des Affaires étrangères et premier ministre, j'étais parlementaire donc j'ai eu l'occasion de voir de près son travail. Je suis persuadée qu'il a des valeurs, et des valeurs républicaines qui se raréfient dans le parti auquel il appartient (...)"

    Et sur la loi Taubira de dénaturation du mariage :

    "Il a su prendre de la hauteur. On l'a pressé en disant ‘vous allez abroger en reprenant des responsabilités'. Il a dit que ça n'a pas de sens. Il a eu le courage, face à son camp, de dire que même si nous n'étions pas d'accord, c'est une réforme de société. Ce n'est pas la peine de casser pour le plaisir de casser. Je trouve que c'est vraiment de la hauteur d'homme d'État et moi je le considère comme un homme d'État" 

    le salon beige 

  • Nous les intéressons

    Le conservatisme affiché de François Fillon séduit à la droite de la droite 

    La campagne d’entre-deux-tours de la primaire de la droite n’aura pas servi qu’à départager François Fillon et Alain Juppé, tous deux membres du parti Les Républicains. Elle aura permis à certaines personnalités dites d’extrême droite de connaître un quart d’heure de célébrité. L’association islamophobe Riposte laïque, le député européen Aymeric Chauprade, le président du Parti de la France Carl Lang, le député de Vaucluse Jacques Bompard…

    M. Juppé a dénoncé le soutien – réel ou supposé – de certains d’entre eux pour son adversaire, qu’il accuse d’être un candidat « traditionaliste ».

    « Ce qui risque de fracturer la droite, c’est les prises de position successives de membres de l’extrême droite, anciens membres du FN, pour la candidature de François Fillon », a dénoncé le maire de Bordeaux.


    Ce débat JUPPE/FILLON, en plus de désigner l'éventuel futur président de la république, aura permis aux journalistes "bien-pensants" de redécouvrir le PARTI de la FRANCE et son président Carl LANG, fer de lance de la Droite Nationale.
     
    Enfin, une petite médiatisation.
     
     
  • Catho et fier de l'être !

    De Libé à Challenges en passant par Juppé : la chasse aux cathos est ouverte

    Vivement dimanche prochain qu’on en finisse. Je ne le cache pas : j’ai honte de ce que j’entends, honte de ce que je vois, honte de la malhonnêteté intellectuelle qui s’étale en pleines pages, honte de voir tant de gens que je croyais encore estimables se vautrer dans le mensonge et la dénonciation tous azimuts.

     Honte de voir que ce qui pense, parle et écrit dans ce pays semble avoir perdu, depuis la victoire de Fillon, tout sens de la mesure et de la dignité.

    Lire la suite sur Boulevard Voltaire

  • Soupçons ??????

    Le parquet de Paris a ouvert le 26 octobre une information judiciaire après un signalement qui lui a été transmis en juin par Tracfin et porterait sur des flux financiers importants, concernant notamment Jeanne et Riwal.

    Le parquet de Paris a ouvert une nouvelle information judiciaire sur des soupçons d'escroquerie dans le financement des dernières campagnes électorales du Front national© afp.com/LIONEL BONAVENTURE Le parquet de Paris a ouvert une nouvelle information judiciaire sur des soupçons d'escroquerie dans le financement des dernières campagnes électorales du Front national

    Un énième épisode judiciaire dans l'affaire du financement des campagnes électorales du Front national. Le parquet de Paris a ouvert une nouvelle information judiciaire sur des soupçons d'escroquerie, a indiqué mardi une source judiciaire, confirmant une information de Mediapart. Cette enquête, qui porte sur la période allant de 2014 à 2016, a été ouverte le 26 octobre et confiée à des juges d'instruction, a précisé la source.

    Le Front national et deux de ses cadres, Jean-François Jalkh et Wallerand de Saint-Just, ont déjà été renvoyés début octobre en procès, pour des soupçons d'escroquerie aux frais de l'Etat, lors des législatives de 2012.

    Cette affaire, qui n'a pas été jugée, implique aussi une société prestataire du mouvement, Riwal, gérée par un très proche de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon, le micro-parti satellite du FN, Jeanne, qui participe au financement de ses campagnes, et quatre autres personnes.

    Des "flux financiers importants"

    Le parquet de Paris a ouvert une nouvelle information judiciaire à la suite d'un signalement qui lui avait été transmis en juin par Tracfin, la cellule de renseignement de Bercy. Selon une source proche de l'enquête, Tracfin y vise des "flux financiers importants" impliquant notamment Jeanne et Riwal.

    L'information judiciaire a été ouverte pour les délits supposés d'escroqueries, abus de biens sociaux, blanchiment et recel, a précisé la source judiciaire. L'enquête porte sur une période de janvier 2014 à avril 2016, qui couvre notamment les municipales, les européennes, les départementales et les régionales.

    Dans la précédente affaire, c'est le système des kits de campagne mis en place par le parti et ses prestataires pour les législatives qui a fait l'objet des investigations. Tracts, affiches, cartes postales... cette panoplie du candidat, obligatoire aux yeux de nombre d'entre eux, coûtait 16 650 euros. Or, pour l'acquérir, les frontistes devaient contracter un prêt avec intérêts auprès de Jeanne, mouvement satellite du FN, alors qu'ils étaient fournis par Riwal.

    Les juges pensent que, derrière ce montage, se cachent des prestations gonflées et surfacturées au détriment de l'Etat, qui rembourse les frais de campagne aux candidats dépassant 5% des voix. Le système aurait été imposé aux candidats "dans l'unique but de majorer des dépenses électorales remboursables", avait expliqué une source proche de l'enquête. Le Front national a toujours clamé son innocence dans cette affaire.

  • Même si c'est en se bouchant le nez : surtout pas JUPPE

    Primaire de la droite : le candidat du système loin derrière Fillon

    Rédigé le Lundi 21 Novembre 2016 à 08:30 | 2 commentaire(s)

     

    En choisissant massivement François Fillon lors du premier tour de la Primaire, les électeurs de droite ont d’abord sanctionné le candidat favori du système politico-médiatique, Alain Juppé présenté depuis des mois par tous les instituts de sondage et les politologues comme le vainqueur annoncé.


    Primaire de la droite : le candidat du système loin derrière Fillon
    Il reste à confirmer au deuxième tour le rejet d’Alain Juppé qui serait le pire des candidats de la droite et du centre pour la France française.

    Si certaines positions-en particulier dans le domaine des relations internationales- de François Fillon peuvent sembler aller dans le bon sens, le Parti de la France rappelle que, par son parcours, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy reste cependant un homme de l'établissement politique co-responsable de la situation dramatique dans laquelle se trouve notre Pays.
    Le relèvement de la France ne peut venir que de la mise en place d'un État national fort, de la défense de notre identité française et de nos valeurs européennes de civilisation ainsi que du refus de la colonisation migratoire et de l’islamisation de la France.
    Pour mener cette bataille politique de résistance nationale, Le Parti de la France sera au rendez-vous des élections législatives de 2017.
    Communiqué de Carl Lang 
     
    (ndlr : A titre personnel, j'irai voter le 27 novembre 2016 contre JUPPE)
  • A jouer avec le feu, on se brûle !

    Les « réfugiés » veulent islamiser l’Allemagne! Cela vous étonne?

    Rédigé le Lundi 21 Novembre 2016 à 08:51 | 1 commentaire(s)

     

    Une interprète, travaillant dans les centres allemands d’accueil de réfugiés, a déclaré :

    « Ils méprisent ce pays et ses valeurs. Pour les Chrétiens, ils n’éprouvent que de la haine et interdisent à leurs enfants de fraterniser avec les enfants chrétiens. »


    Les « réfugiés » veulent islamiser l’Allemagne! Cela vous étonne?

    « Ceux qui arrivent ici rêvent d’une Allemagne islamisée, il n’y a que de la haine envers les Chrétiens. »

    La jeune femme, d’origine érythréenne, âgée de 39 ans, a fait part de son expérience avec les migrants musulmans arrivés en Allemagne ces dernières années. L’interview a été publiée par le site web catholique Kath.net.( Katholische Nachrichten)».

    Le récit de la traductrice est inquiétant : « Ils rêvent d’islamiser l’Allemagne, ils méprisent ce pays et ses valeurs. Aider les Chrétiens est un péché. Les parents empêchent leurs enfants de jouer avec les enfants chrétiens, mais cela, ce n’est encore rien. Ils prêchent la haine, encore la haine et toujours la haine envers les infidèles. »

    Lire la suite sur Dreuz.info

  • TOUT SAUF JUPPE !

    La marocaine Myriam Salah-Eddine a rejoint l’équipe d’Alain Juppé : ex « pilote » de la Grande mosquée de Marseille

    Rédigé le Vendredi 18 Novembre 2016 à 07:38 | 0 commentaire(s)

     

    Nous avons appris l’entrée de la franco-marocaine Myriam Salah-Eddine dans l’équipe de campagne d’Alain Juppé par la Lettre A du 10 novembre 2016 :


     

    Capture d’écran 2016-11-17 à 14.01.52

    Le Point informe que la jeune élue était « impliquée dans le dossier de la grande mosquée », projet (avorté) dans lequel étaient intégrés au conseil d’administration les islamistes de l’UOIF comme nous l’avions expliqué dans notre chapitre marseillais de l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010) :

    « Le Point 28/03/03 – N°1593

    Myriam Salah-Eddine

    L’étoile de la droite

    Projetée du jour au lendemain sous les feux de l’actualité, cette jeune conseillère municipale (UMP) de 30 ans apprend quotidiennement son métier d’élue. Surmontant les doutes qui, derrière la façade de la belle fille trop sûre d’elle, l’assaillaient, elle s’est mise au travail à la tête de sa délégation à l’action familiale et aux droits de la femme. Son agenda est bien garni. Voilà peu se tenait la seconde édition de Génération Elles, manifestation qu’elle a lancée l’année dernière. Hier, elle accueillait à Marseille une réunion du Haut Conseil à l’intégration, dont elle est membre depuis octobre. Enfin, elle est impliquée dans le dossier de la grande mosquée. Le maire de Marseille l’a, en effet, nommée au sein du comité de pilotage. »

    Dans Med-in-Marseille infos  du 13 février 2016, Salah-Eddine se prononce contre la déchéance de nationalité pour les djihadistes :

    « – L’inscription de la déchéance de la nationalité dans la constitution a été votée par les députés. Qu’en pensez-vous ?

    – Il est évident que j’aurais voté contre, non pas parce que je suis binationale mais tout simplement parce que cette mesure existe déjà. C’est faire de la différence entre les citoyens : ceux qui ont la chance ou la malchance d’avoir deux nationalités et le simple citoyen français. Pour moi, c’est une forme de discrimination.

    C’est clairement une manœuvre du gouvernement que de faire de l’enfumage, parce qu’aujourd’hui quand on a plus de 5 millions de chômeurs en France, que d’aller s’atteler à toucher à la constitution, je pense qu’on a autre chose à faire. »

    En septembre 2009, la conseillère d’Alain Juppé dénonçait la fermeture de cinémas le jour de l’Aid el Kébir à Marseille, pour cause de multiples actes de vandalisme qui ont poussé à bout les gérants : une « discrimination » intolérable pour la marocaine, lire l’article de La Provence

    On ne s’étonne donc pas de ses tweets et « retweets » orientés, quand elle partage une photo de corans posés sur les chaises d’une mosquée lors d’une visite de l’équipe d’Obama (équipe qui comportait l’islamiste Dalia Mogahed  membre des Frères Musulmans) :

    Capture d’écran 2016-11-17 à 14.09.57

    Aussi, sur Facebook, elle exprime son islamophilie jusqu’à adopter le calendrier musulman :

    Capture d’écran 2016-11-17 à 14.56.08

    BONNEANN2E

    En complément, notre documentaire sur les liens étroits d’Alain Juppé avec les Frères Musulmans :



    source : islamisation.fr

  • La macronite aigüe, ça se soigne docteur ?

    Le "grain de sel" de Jean-Claude Rolinat

    Rédigé le Jeudi 17 Novembre 2016 à 08:33 | 0 commentaire(s)

     

    LA MACRONITE AIGÜE, ÇA SE SOIGNE DOCTEUR ? Si besoin était de démontrer « qu’une démocratie comme la nôtre » est malade, la candidature d’Emmanuel Macron qui, sans être un perdreau de l’année, n’en est pas moins un nouveau venu sur la scène des « grands », suffirait amplement à le prouver.


    Le "grain de sel" de Jean-Claude Rolinat
    Enfin, voici un  homme jeune pour ne pas dire un jeune homme, issu des milieux financiers – Rothschild, ce n’est pas rien, une référence, que dis-je une marque !- qui a été secrétaire-général adjoint au Palais de l’Elysée puis ministre de l’économie de François Hollande avec le succès que l’on sait et qui, avec culot, paré des habits neufs d’un renouveau  qui n’est pas celui de  «  Bruno »,  ose  annoncer sa candidature à l’élection présidentielle ce mercredi 15 novembre, à Bobigny, chef-lieu du « 9-3 », tout un symbole ?
    Tel un  homme neuf, apparemment vierge de toutes les turpitudes du monde politiCHIEN, ne doutant de rien, comme beaucoup de ses pairs il se jette dans la fosse aux lions et veut concourir à l’élection suprême sans passer par la case « primaires ». Fort de ses discrets mais puissants soutiens, ce symbole du monde libéral-libertaire trace son sillon et grappille, ici ou là, quelques points dans les sondages qui inondent quotidiennement le théâtre politique.
    Il est pourtant aux antipodes de ce que semblent souhaiter  une majorité de Français : souveraineté, ordre, respect des valeurs et équité. Sans oublier cette foutue « courbe du chômage » qui, décidément, refuse de se ramollir sans quelques trucages statistiques.
    Nouvelle gravure de mode, figure avenante de gendre convenable – trop tard, la place est prise par  « maman »….- il est devenu le champion d’une caste de « bobos » énamourés qui, décidément, n’a rien compris à la vague de fond qui ,de la Grande-Bretagne aux Etats-Unis, de la France à la Scandinavie en passant par la Hongrie, remue  les couches populaires, ces gens du peuple qui n’en peuvent plus des frasques et des échecs d’une oligarchie, provisoirement, encore dominante. A croire que l’élection de Trump – divine surprise ? – n’aura servi à rien. Décliné petits bouts  par petits bouts, tel un collier cassé qui perdrait ses perles une à une, le programme de Monsieur Emmanuel Macron reste flou sur l’essentiel : quid de l’immigration, de la place de la France dans le monde, de ses relations avec ses alliés et voisins, des rapports du monde du travail et du monde de l’argent, de l’avenir du syndicalisme « institutionnel », de la liberté d’expression, de la place exagérément revendicative de l’Islam, de la répression du terrorisme islamiste, de la reconstruction de l’école ? J’avoue que, pour l’instant, je reste sur ma faim et que mon appétit ne sera pas calmé par une infâme tambouille cuisinée par quelques socialistes repentis, acoquinés avec des centristes en rupture de ban.
    Les désillusions des bonnes volontés  se mobilisant en faveur de cette   nouvelle offre lancée sur le marché politique, promue telle une marque de lessive qui laverait « plus blanc que blanc »,  viendront à leur heure. Les caciques de la « droite molle » et de la gauche moribonde veillent au grain ;  on peut leur faire confiance pour ne pas adouber sans coup tordu cet « OVNI » propulsé par le monde médiatique. La température de la douche électorale du printemps prochain risque d’être glaciale. En Marche fera, à terme, du sur place !
    Jean-Claude ROLINAT
     
  • REINFO 14 novembre 2016

    Réinfo du 14 novembre 2016

    Rédigé le Lundi 14 Novembre 2016 à 08:00 | 1 commentaire(s)

     

    Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


    Bienvenue pour ce nouveau numéro de Réinfo, le journal d’information du Parti de la France, du 14 novembre 2016.

     

    Au sommaire de ce numéro :

     

    La France en faillite. Depuis le 9 novembre au matin, la France se réveille en cessation de paiement et cela malgré 35 années d'augmentation de la pression fiscale. La dette n'est pas prête d'être remboursée et la nouvelle directive européenne transposée dans le droit français en toute discrétion cet été, risque d'amener à la ruine les derniers Français qui avaient encore un peu de pouvoir d'achat.

     

    La démocratie en crise. Dans un sondage réalisé pour le quotidien "Le Monde", 77 % des personnes interrogées considèrent que le système démocratique fonctionne de moins en moins bien et un tiers des personnes ne serait pas hostiles à un régime autoritaire. Les médias équipés d'œillères idéologiques s'offusquent mais pour n'importe quel observateur politique lucide, voilà bien une évidence qui ne date pas d'aujourd'hui.

     

    12e conférence de l'IATR. Cette académie internationale, qui observe le rôle des médias dans la lutte et la dénonciation des entreprises terroristes, a constaté l'augmentation des tentatives de manipulation et de déstabilisation sur la période 2015/2016.

     

    Élections américaines. L'élection de Donald Trump a mis en évidence, non seulement l'incompétence et la suffisance des médias français, mais également leur parti pris et leur sens très particulier de la déontologie. Mais notre corps diplomatique et l'Élysée ont fait encore plus fort, puisque l'arrogance des uns et la bêtise des autres, viennent de réduire un peu plus, la crédibilité de notre diplomatie dans le monde.

     

    Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.

     
  • Puisqu'elle le dit !

    « J’ai entendu l’apologie de la pédophilie dans une grande mosquée de Bruxelles »

    Rédigé le Samedi 12 Novembre 2016 à 10:15 | 0 commentaire(s)

     

    Joachim Véliocas de l'Observatoire de l'islamisation s'est entretenu avec Farah Kay , belge-marocaine qui a renié l'islam après avoir étudié les "sciences islamiques" dans les mosquées bruxelloises. La violence des textes, les appels à la haine et les justifications de la pédophilie l'ont définitivement vaccinée de l'hérésie islamique.


    Cette courageuse femme libre sort un livre : Papa, maman, Allah et moi aux éditions de la Boîte à Pandore (septembre 2016). Entretien du 9 novembre 2016.
     
    "L'islam, c'est une foi criminelle" :
    *** 
    Source : le salon beige
     


     
  • En espérant qu'il ne sera pas viré !

    En plein JT, Jean-Pierre Pernaut se lâche sur les migrants qui prennent les places des SDF !

    Rédigé le Vendredi 11 Novembre 2016 à 08:34 | 0 commentaire(s)

     

    "Voilà, plus de place pour les sans-abri mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France », a dit Jean-Pierre Pernaut dans son JT de 13h sur TF1 ce jeudi 10 novembre.

     
  • Union de la Droite Nationale

    vendredi, 11 novembre 2016

    Election de Donald Trump : réaction du MNR

    MNR.jpgTrump à la tête des États-Unis : un espoir pour le monde

    Cette date du 9 novembre 2016, avec l'annonce de l'élection de Donald Trump, sera sans doute historique, marquant la défaite cuisante du « politiquement correct » face aux aspirations de tous ceux qui souhaitent un renouveau libéré des diktats médiatiques et politiques « bien pensants ». Qu'il s'agisse de l'attitude – cruciale pour la paix du monde - vis-à-vis de la Russie, ou de la lutte contre les attaques islamistes, les plus grands espoirs sont permis. Remarquons au passage que cette date est aussi l'anniversaire de la chute du mur de Berlin en 1989: coïncidence ou signal du destin ?

    Avec tous les vrais patriotes, souhaitons que cette élection désinhibe les forces nationales dans notre pays, en montrant qu'il n'est pas nécessaire de vouloir à toute force se « dédiaboliser » pour arriver au pouvoir.