UA-64751344-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La grande lessive !!!!!

    Marine Le Pen va-t-elle devoir rembourser plus de 300.000 euros à l'Union européenne ?

    Marine Le Pen va-t-elle devoir rembourser plus de 300.000 euros à l'Union européenne ?

    Marine Le Pen au Parlement européen à Strasbourg le 26 octobre 2016.

    ©FREDERICK FLORIN / AFP

    Orange avec AFP, publié le lundi 31 octobre 2016 à 13h30

    Selon Marianne et Mediapart, l'Organisme de contrôle de l'Union européenne (Olaf) soupçonne la patronne du Front national d'avoir rémunéré deux assistants parlementaires avec l'argent versé par les instances européennes alors qu'ils travaillaient en réalité pour les activités du FN.

    Les postes d'assistants parlementaires des eurodéputés FN étaient-ils des emplois fictifs ? Depuis début 2015, l'Organisme de contrôle de l'Union européenne (Olaf) épluche les activités des élus FN et d'une vingtaine de leurs employés et le parquet de Paris a également ouvert une enquête en mars 2015. Plusieurs d'entre eux, se sont déjà fait épingler : en juin dernier, le Parlement européen a réclamé pas moins de 320.00 euros à Jean-Marie Le Pen, qui lui auraient été "indûment" versés pour rémunérer son assistant parlementaire, Jean-François Jalkh, entre 2009 et 2014, et 200.000 euros à Bruno Gollnisch.

    Marine Le Pen ne serait pas épargnée non plus, révèlent ce lundi 31 octobre Mediapart et Marianne.

    L'Union européenne réclamerait 339.000 euros à la présidente du Front national. Un montant qui correspond aux salaires versés entre 2010 et 2016 à deux assistants. L'Olaf aurait constaté que Catherine Griset et Thierry Légier travaillaient essentiellement comme permanents au sein du parti alors que leur rémunération était directement issue de l'enveloppe européenne. Or, le règlement de Bruxelles concernant le statut des eurodéputés et la prise en charge des frais d'assistance parlementaire est très clair rappelle RTL.fr : "Seuls peuvent être pris en charge les frais correspondant à l'assistance nécessaire et directement liée à l'exercice du mandat parlementaire des députés. Ces dépenses ne peuvent en aucun cas couvrir des frais liés à la sphère privée des députés".

    UNE "TARTUFFERIE"

    La première, également ancienne belle-sœur, de Marine Le Pen était "accréditée à temps plein" au poste d'assistante parlementaire entre 2010 et 2016, une fonction difficilement compatible avec celle de secrétaire, puis chef de cabinet, de la présidente du FN qu'elle occupe depuis février 2015. Le second, initialement garde du corps de la patronne du FN, avait été embauché pendant quelques mois, fin 2011, comme assistant local et devait notamment assurer la permanence de son employeur dans sa circonscription. Pas évident de remplacer celle qu'on doit protéger notent Marianne et Mediapart. Lorsque l'Olaf lui a notifié ses doutes sur ces emplois, "Marine Le Pen est restée silencieuse". Il lui reste quelques jours pour transmettre ses justifications.

    La présidente du FN a néanmoins bien l'intention de contester cette procédure. Joint par Marianne, son avocat Marcel Ceccaldi évoque une "manœuvre" et une "tartufferie" et estime que "la liberté même du mandat" est remise en cause. Selon lui, cette affaire a pour but de "restreindre l'action politique de Marine Le Pen au Parlement et de censurer une parole critique au sein de cette assemblée en ne lui donnant plus les moyens matériels de mener à bien son action". Il a par ailleurs annoncé une conférence de presse à Bruxelles dans quinze jours "pour tout mettre à plat".

  • A MEDITER !

    Zineb : "Nous sommes tous menacés par le fascisme islamique"

    Rédigé le Dimanche 23 Octobre 2016 à 10:53 | 0 commentaire(s)

     

    L'ancienne journaliste de "Charlie Hebdo" publie un livre rageur contre le "fascisme islamique" et les "collaborationnistes français". Entretien.


    Peut-on comparer fascisme et islamisme ? C'est l'avis d'Hamed Abdel-Samad, libre-penseur germano-égyptien vivant sous protection policière et dont l'essai polémique Le Fascisme islamique, après des péripéties éditoriales, sortira finalement en 2017 chez Grasset. C'est aussi l'avis de Zineb El Rhazoui, journaliste franco-marocaine et militante féministe menacée de plusieurs fatwas, qui a échappé à la mort en étant en vacances le 7 janvier 2015, jour où ses collègues tombaient sous les balles des frères Kouachi. Après avoir quitté Charlie Hebdo le 9 septembre, la trentenaire publie aujourd'hui Détruire le fascisme islamique, court mais brûlant texte qui s'en prend aux islamistes comme aux « collaborationnistes » français qui, selon elle, ont oublié que les musulmans ne sont pas une communauté, mais des individus. Entretien.

    Vous dédiez votre livre aux « athées musulmans ». Est-ce parce qu'ils ne sont guère représentés dans les médias aujourd'hui?

    Zineb El Rhazoui : Pour moi, le seul mécanisme de représentation valable et légitime dans une démocratie, c'est le vote. Il n'y a donc pas plus de gens qui représentent réellement les athées musulmans que de gens qui représentent les musulmans croyants en France. Je pense à tous ces représentants communautaires autoproclamés qui ne représentent qu'eux-mêmes et qui n'aurait jamais dû être des interlocuteurs de la République. Pour en revenir aux athées musulmans, ils existent, ils sont nombreux, et je leur dédie ce livre parce qu'en France, on est en train d'adouber l'idée que les musulmans seraient une race. Quand on critique l'idéologie islamique, on est forcément raciste. Eh bien non ! (...) Lire la suite sur LePoint.fr

  • REINFO 17 octobre 2016

    Réinfo du 17 octobre 2016

    Rédigé le Dimanche 16 Octobre 2016 à 17:16 | 1 commentaire(s)

     

    Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France, présenté par Sylvie Collet.


    Bienvenue pour ce nouveau numéro de Réinfo, le journal d’information du Parti de la France, du 17 octobre 2016.
    Au sommaire de ce numéro :
    • François Hollande. Ou suicide politique annoncé. Le livre d'entretien paru cette semaine, place en pleine lumière, s'il en était besoin, la bêtise et l'irresponsabilité de celui qui nous gouverne. Ses derniers soutiens à gauche jettent l'éponge.
    • Primaire de droite. Un show à l'américaine sans grand intérêt politique. Des mesurettes présentées par des saltimbanques, pas de proposition de fond, pas de vision étatique digne d'un chef d'état et quelques règlements de compte qui n'auront pas permis de redonner une bonne image de la politique.
    • Le cas Jaber Al-Bakr. L'histoire d'un réfugié syrien qui retourne passer ses vacances dans son pays en guerre, avant de revenir préparer un attentat. Ou la réalité de ce qu'est l'espace Shengen, une fumisterie qui non content d'être inefficace, met aujourd'hui, tous les européens en danger.
    • Visite du Président russe. Les déclarations de François Hollande transforme la visite officielle de Vladimir Poutine en France, en crise diplomatique, confirmant une fois de plus l'irresponsabilité du chef de l'état français. C'est donc à notre grande honte, que le Président de la Fédération de Russie a annulé sa visite à Paris, pour l'inauguration officielle du Centre culturel et religieux orthodoxe du quai Branly.
    Et pour finir, l’actualité du parti de la France et les prochains rendez-vous du mouvement.
  • Lors de la manif pour tous

     
  • La rédemption ? Le "grand pardon" ! Mais pour qui ?

    Jean-Marie Le Pen et le Parti de la France au déjeuner patriotique du samedi 15 octobre

    Rédigé le Lundi 17 Octobre 2016 à 18:09 | 0 commentaire(s)

     

    Article de Var-matin pour le repas du 15 Octobre 2016


  • SOUTENEZ LE PARTI DE LA FRANCE

    SOUTENEZ LE PARTI DE LA FRANCE !

    Rédigé le Vendredi 14 Octobre 2016 à 08:25 | 0 commentaire(s)

     

    ÉLECTIONS LÉGISLATIVES, SOUTENEZ LE PARTI DE LA FRANCE !
    Soutenez le Parti de la France, et déduisez vos dons de vos impôts ! 

     

    Chers amis,


    Le Parti de la France est aujourd’hui le seul mouvement politique à affirmer les principes de la droite nationale, à défendre les valeurs familiales et sociales de notre civilisation européenne et chrétienne et à lutter contre l’immigration-colonisation qui détruit l’identité et l’unité françaises.

    La démagogie, le double langage, les reniements et la dérive laïciste et socialisante de madame Le Pen conduisent de plus en plus de militants ou d’élus du Front national à rejoindre nos rangs.

    Mais le monopole médiatique concédé par le système à madame Le Pen et à son vice-président nous interdit pour l’instant l’accès aux chaines de radios et de télévisions.

    Nous ne pouvons donc compter que sur nous-mêmes.

    Le Parti de la France a donc décidé de se doter d’un pôle de communication professionnalisé.

    Soutenez le Parti de la France, et déduisez vos dons de vos impôts !

    Notre site internet a été entièrement refondu et accueille déjà deux rendez-vous bimensuels :


    • Réinfo, le journal d’information du Parti de la France.


    • Face à Face, l’interview des personnalités qui font l’actualité politique du moment.


    Ces émissions sont regardables sur tous les supports informatiques existants : ordinateurs, tablettes, smartphones, télévisions connectées.

    Les faits nous donnent raison chaque jour, mais encore faut-il faire connaître la pertinence de nos analyses et le réalisme de nos solutions au public le plus large.


    Ce pôle communication a également en charge l’harmonisation de nos matériels de propagande et la mise en place d’actions catégorielles.

    Studio de télévision professionnel, imprimerie numérique, station PAO sont à la disposition de ce pôle de communication.

    Cet effort considérable mais nécessaire a bien évidemment un coût financier important.

    Par ailleurs nous devons continuer à imprimer nos affiches, nos autocollants, à financer nos réunions et préparer les prochaines échéances électorales. Telles que les Législatives 2017 !

    La pérennité et l’efficacité de notre action dépendent donc directement de vous et de votre soutien financier.

    Il n’est pas nécessaire de rappeler que nous ne disposons pas de financement public.

    Soutenez le Parti de la France, et déduisez vos dons de vos impôts !

    Un don fait au Parti de la France (maximum 7 500 € par contribuable, 15 000 € par couple) permet de déduire 66 % des sommes données de vos impôts et jusqu’à 3 000 € par contribuable ce don est anonyme.

    En clair, pour 100 € donnés au Parti de la France, vous pouvez déduire 66 € de votre imposition. C’est comme si vous obligiez l’Etat socialiste à reverser 66 € au Parti de la France !


    Pour pouvoir déduire votre don de vos impôts 2017, il faut que celui-ci nous parvienne impérativement avant le 31 décembre. Pour chaque don versé, vous recevrez un reçu fiscal à joindre à votre déclaration d’impôts.

    Chaque euro donné sera investi dans la communication audiovisuelle, l’impression d’un tract, d’un autocollant, d’une affiche ou le financement d’une campagne électorale.

    Donnez-nous les moyens de lutter contre la destruction de la France française et de porter haut les couleurs de la droite nationale et européenne.


    Nous avons besoin de votre soutien.

    Faites un don au Parti de la France.

    Carl Lang, président du Parti de la France.

    Modes de paiement

    o Je soutiens le Parti de la France et verse la somme de ________________________________________________ €
    par chèque à l’ordre de “Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du P.D.F.” en adressant votre courrier au Parti de la France 6 allée des Templiers, 78 860 Saint-Nom-la-Bretèche

    o Je soutiens le Parti de la France et verse la somme de ________________________________________________ €
    par virement à l’ordre de “Mme Myriam BAECKEROOT, mandataire financier du P.D.F.” sur le compte bancaire LCL 30002 00453 0000691807 F 22 Paris Anjou

    Pour tout renseignement : 09 67 17 81 36.

  • Au tour de la Dordogne

    Annabel Ménard, nouvelle Chargée de mission du Parti de la France en Dordogne

    Rédigé le Mercredi 12 Octobre 2016 à 16:45 | 0 commentaire(s)

     

    Annabel Ménard, fonctionnaire de l’Éducation nationale, est la nouvelle Chargée de mission du Parti de la France pour la Dordogne.

    Militante active du Front National depuis près de 20 ans, les dérives politiques de ce parti, et en particulier la mise à l’écart de son Président-fondateur, l’ont logiquement poussée à poursuivre le combat national auprès de Carl Lang et du Parti de la France.


    Annabel Ménard aura pour mission de structurer et d’organiser les activités militantes du PdF dans son département. Pour la contacter : 06.80.70.68.51  ou karine-annabel@wanadoo.fr
     
  • Combattre la "racaille" d'où qu'elle vienne !

    13 octobre 2016

    Communiqué de presse : France Police dénonce l'incurie du gouvernement face à la racaille.

    Publié par Guy Jovelin le 13 octobre 2016

    viry-chatillon

    Une nouvelle fois, au lieu de s’en prendre réellement à la racaille et aux islamistes, le gouvernement de monsieur Valls veut se contenter de mieux équiper les policiers pour qu’ils puissent mieux se faire attaquer par les « sauvageons ».

    Sauvageons étant bien évidemment le nom gentil utilisé au pays merveilleux des Bisounourses pour qualifier les terroristes et autres délinquants et criminels.

    Si toute la vermine multirécidiviste avait été, au fur et à mesure, placée derrière les barreaux, si tous les djihadistes avaient été expulsés de France vers l’Irak ou la Syrie et empêchés de revenir, il n’y aurait point besoin d’équiper en matériel militaire les forces de l’ordre sur le territoire de la Nation.

    Sauf que, pas question de priver les sauvageons de leur précieuse liberté, droits de l’homme oblige.

    Depuis les émeutes de 2005, les militants France Police dénoncent la situation sécuritaire en Métropole et en Outre-mer et demandent des mesures particulièrement fortes de la part de l’Etat français.

    Or, malheureusement plus la violence augmente, plus la réponse des pouvoirs publics s’affaiblit.

    Le marasme sécuritaire actuel est la conséquence directe de la politique pénale conduite par la France et des réformes pénales imposées par l’Union Européenne visant à protéger la racaille au détriment des victimes.

    Depuis 1945 et la fameuse ordonnance relative aux mineurs, quasiment la totalité des évolutions législatives ont été favorables aux mis en cause et ce, au détriment des moyens d’enquête.

    Empoisonnée par l’idéologie islamo-gauchiste, l’Union Européenne a imposé aux pays membres le principe d’alternative à l’incarcération comme religion d’Etat au nom des droits de l’homme et des libertés. Mais les seules libertés réellement protégées par Bruxelles, ce sont celles des voyous et des terroristes.

    Oui, il faut équiper les policiers et les gendarmes comme nos soldats engagés sur les théâtres d’opérations extérieures car malheureusement, il est devenu aussi dangereux de pénétrer dans certaines cités françaises que de patrouiller au Sahel. Mais cela ne suffira pas pour autant. Il faut s’attaquer à la racine du mal.

    Il est urgent d’écarter la vermine de la société, faute de quoi le cancer continuera à progresser. La seule solution est d’expulser ceux qui peuvent l’être et de placer en détention les autres, encore faut-il construire des prisons. C’est à ce prix qu’on pourra reprendre le contrôle des centaines de Molenbeek qui gangrènent aujourd’hui le pays et menacent notre démocratie.

     
     
    Source : france-police
  • Le genre à l'école !

    Le genre à l’école : vrai ou faux ?

    Rédigé le Lundi 10 Octobre 2016 à 08:33 | 0 commentaire(s)

     

    La Manif pour Tous a recherché dans les archives et le résultat est sans appel. L'ensemble est à lire dans son intégralité mais nous ne retiendrons que ces trois extraits :


    PS6

    Citation de Julien Dray (PS) : "La théorie du genre à l’école, c’est la conséquence de l’influence d’un féminisme qui s’est radicalisé. Najat, elle, est sur la ligne des féministes ultras américaines, qui sont en train d’émasculer les sexes. »

    PS8

    Et le FCPE, cette association de parents d'élèves, proche du PS :

    PS12
    Philippe Carhon

  • Juppé ! C'est Hollande en pire.

    Jean-Yves Le Gallou : « S’il est élu Président, Juppé vous fera peut-être regretter Hollande ! »

    Rédigé le Dimanche 9 Octobre 2016 à 19:35 | 0 commentaire(s)

     

    Au cours de « L’Émission politique » sur France 2, Alain Juppé a affirmé que l’arrivée de 200.000 immigrés légaux par an n’avait pas changé le visage de la France.

    Jean-Yves Le GALLOU réagit au micro de Boulevard Voltaire.


    Écouter sur bvoltaire.fr
     
     
  • Bonne route camarade Delplace !

    Le Parti de la France s'implante en Lozère (48)

    Rédigé le Dimanche 9 Octobre 2016 à 19:03 | 0 commentaire(s)

     

    Distribution de tracts et affichage à Mende en Lozère par Fred Delplace, le nouveau délégué régional Occitanie-Languedoc-Roussillon et délégué départemental de Lozère


    Publié par Guy Jovelin le 09 octobre 2016

     

    Photo de Thomas Joly.
    Photo de Thomas Joly.
    Photo de Thomas Joly.
    Photo de Thomas Joly.
     
  • Le bon sens !

    Yann Bompard et Marie-Thérèse Galmard de la Ligue-du-Sud ont remporté le canton d'Orange lors de départementales partielles ce dimanche. Ils affrontaient le Front national.

    © Fournis par BFMNews

    Le duel était 100% extrême droite, c'est finalement la Ligue-du-Sud qui l'a emporté. Ce dimanche, le parti a remporté 66,67% des voix dans le canton d'Orange (Vaucluse) plaçant ainsi Yann Bompard, le fils de Jacques Bompard maire d'Orange, et Marie-Thérèse Galmard au conseil départemental. 

    Ils avaient été élus en mars 2015 avec 50,03%, soit 6 voix seulement de plus que le binôme frontiste (49,97%), qui avait intenté un recours. Le Conseil d'Etat avait invalidé le scrutin, estimant qu'une dizaine de votes du second tour étaient litigieux. 

    Pas de candidats PS

    Lors du premier tour de l'élection départementale partielle, la Ligue-du-Sud était arrivée en tête avec 41,16% des suffrages devant le FN (24,30%). Les trois autres binômes en lice avaient été éliminés en ne rassemblant que 15,80% des voix pour Les Républicains, 13,83% pour le Front de gauche et 4,91% pour la liste écologiste. 

    Le parti socialiste avait renoncé à présenter des candidats, "compte tenu des résultats de la gauche dans ce territoire, de l'impossibilité de déboucher sur un accord de premier tour avec nos partenaires traditionnels et dans un esprit de responsabilité".

  • MLP : l'Islam est soluble

    L’ISLAM SOLUBLE DANS LA REPUBLIQUE POUR MARINE LE PEN

    jeudi 15 septembre 2016, par Michel Dantan

    Dimanche dernier au cours de l’émission « Vie politique » sur TF1, Marine Le Pen interrogée par le journaliste Gilles Bouleau sur la question de savoir si l’Islam était compatible avec la République, a répondu « Oui, un Islam tel que nous l’avons connu, laïcisé par les Lumières comme les autres religions ». Or quoiqu’en dise Marine Le Pen, cette vision d’un islam qui serait entré dans le XXe siècle en passant par la porte de celui des Lumières n’est qu’une vue de l’esprit et n’a jamais correspondu à une quelconque réalité. Confondre le mode de vie qui fut jusqu’à l’avènement du regroupement familial des années 70 celui des travailleurs immigrés auxquels Marine Le Pen semble se référer, avec celui que cherchent à mettre en œuvre aujourd’hui ceux qui forment désormais une communauté de plusieurs millions de personnes, a de quoi faire douter des capacités de la candidate à l’Elysée à prendre la mesure exacte du danger de dissolution que l’islam fait désormais peser sur l’avenir de notre société. Plutôt que de faire des concessions aux chiens de garde du politiquement correct, histoire de polir toujours un peu plus son image de présidentiable, Marine Le Pen serait bien avisée de se pencher avec plus de détermination sur une question que nos compatriotes sont de plus en plus nombreux à percevoir comme une véritable menace pour leur identité. Un Islam laïcisé autrement dit qui tournerait le dos à la charia pour s’astreindre au respect des droits de l’homme, ne serait plus l’Islam.

  • En réponse aux mensonges de MLP

    Intervention de Carl Lang à Synthèse nationale

    Intervention de Carl Lang à Synthèse nationale

     
     
     
     
  • Petit rappel

    Et maintenant : ANZIN

    Les deux conseillers municipaux d'ANZIN dans le valenciennois ont claqué la porte du FN mariniste.

     Il s'agit de Nadine FOURNARD, aide-soignante retraitée du CHR de Valenciennes. Nadine avait été forcée d'adhérer au FRONT NATIONAL en février 2014 pour pouvoir figurer sur la liste AZIN BLEU MARINE. En juin 1995, elle figurait sur la liste CONDE D'ABORD de Condé sur l'Escaut, ainsi que son mari, commerçant, menée par Dominique SLABOLEPSZY, alors secrétaire départemental et Conseiller Régional. La liste de 18% au premier tour était passée à 28% et avait eu 4 élus.

     Francis BOUDRENGHIEN, chef d'entreprise, élu FN de 2001 à 2008, était tête de liste à ANZIN en mars 2014, ayant contesté les dérives locales couvertes par la direction nationale du FN, bien que l'un des 4 élus municipaux d'un valenciennois de 350.000 habitants a été banni de la liste régionale de 76 noms.

     Après 2010, 2015 ne verra siéger aucun élu régional du valenciennois qui avait envoyé des représentants au Conseil Régional depuis 1986 : Yves BUGUET, Daniel DUHAMEL, Dominique SLABOLEPSZY, Michelle BEAL et Flavia BURIDANT, sans compter Carl LANG qui a habité Saint-Amand les EAUX pendant les mandats 1992, 1998, 2004.

     Leur groupe au conseil municipal a pris l'appellation UNION de la DROITE NATIONALE. Ils ont adhéré, comme 5 autres personnes au PARTI de la FRANCE. Ils communiqueront dans le bulletin municipal de janvier prochain et exprimeront le point de vue du PARTI de la FRANCE lors du conseil municipal consacré au budget le 21 décembre prochain.

     

    Dominique SLABOLEPSZY, entouré de Francis BOUDRENGHIEN et Nadine FOURNARD

    Conseillers municipaux d'ANZIN, dans le valenciennois

     ANZIN_UDN[1].jpg

  • Un de plus !

    Caudebec-lès-Elbeuf

    Patrick Bellenger quitte le groupe Bleu Marine et le FN

    Rédigé le Vendredi 7 Octobre 2016 à 17:34 | 0 commentaire(s)

     

    Nous l’annoncions dans notre édition du jeudi 22 septembre dernier, Patrick Bellenger, élu sur la liste Caudebec Bleu Marine aux dernières municipales, a décidé de quitter à la fois le FN et le groupe qu’il formait avec Georges-David Nourry au sein du conseil. il l’a annoncé officiellement à ses collègues, mardi soir, en ouverture du conseil municipal.


    « J’ai été élu en mars 2014 afin de représenter les intérêts de ceux de nos concitoyens patriotes que l’on n’entend jamais. J’ai indiqué dès le départ que je ne souhaitais pas sur ce mandat faire de la politique « politicienne » mais me concentrer sur le plan local.
    la Fédération 76 du Front national persiste à fonctionner en antichambre d’une coterie de carriéristes hors-sol ne visant que les postes à rémunération”. 
    Malheureusement et après deux années de combat, je constate que la Fédération 76 du Front national persiste à fonctionner en antichambre d’une coterie de carriéristes hors-sol ne visant que les postes à rémunération. Je ne suis pas un politique professionnel et ne le serais jamais. J’en tire donc la conclusion que pour mieux porter sur notre ville les valeurs que je ne renie bien sur pas, il est nécessaire de me retirer d’une organisation ne permettant pas l’expression locale.
    Je porterai donc à l’avenir les valeurs qui sont celles d’un élu patriote et social tout en retrouvant la liberté d’action et de parole qui me paraissent nécessaires à l’exécution correcte de mon mandat. Je siégerai donc à l’avenir en tant qu’indépendant ».
    Il retrouve la parole
    pour mieux la perdre
    Paradoxalement, en retrouvant sa « liberté d’action et de parole », il va se trouver privé de « droit d’expression » dans la publication municipale, car désormais il est « une bande jeunes à lui tout seul », tout comme Marie-Paule Pignaud (Caudebec 2001) et Georges-David Nourry (Caudebec Bleu Marine). Laurent Bonnaterre l’a confirmé en marge du conseil : « Pour former un groupe et s’exprimer, il faut être au moins deux ».
    Mais gageons que celui qui vient de créer l’association « Caudebec patriote » en vue de la préparation des municipales 2020, trouvera d’autres occasions de s’exprimer.

    source:  http://www.lejournaldelbeuf.fr/2016/10/04/elu-sur-la-liste-bleu-marine-il-quitte-le-groupe-fn-patrick-bellenger-reprend-sa-liberte/
  • C'est long, mais ç'est bon !

    Financement des campagnes de 2012: le FN renvoyé en correctionnelle

    • Par lefigaro.fr avec AFP
    • Mis à jour
    • Publié
    Wallerand de Saint-Just

    Wallerand de Saint-Just Crédits photo : Alain Robert/ABACAPRESS.COM

     
    Les juges d'instruction ont renvoyé en procès le Front national et deux de ses dirigeants, Wallerand de Saint-Just et Jean-François Jalkh, dans l'enquête sur des soupçons d'enrichissement frauduleux aux frais de l'Etat lors des campagnes législatives et présidentielle de 2012.

    Les magistrats ont ordonné le renvoi du parti pour complicité d'escroquerie lors des législatives et recel d'abus de biens sociaux, a précisé une source proche du dossier. Son trésorier Wallerand de Saint-Just est visé pour le délit de recel d'abus de biens sociaux et l'un de ses vice-présidents Jean-François Jalkh pour escroqueries, abus de confiance et recel d'abus de biens sociaux, a indiqué la même source.
     
  • Suite du BP et du CN du 24 septembre 2016