UA-64751344-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SLABO - Page 5

  • A MEDITER !

    Carl Lang: Un chemin de résistance

     

    Rédigé le Jeudi 1 Février 2018 à 07:50 | 0 commentaire(s)

     

    Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, tel pourrait être le sous-titre du livre d’entretiens entre Carl Lang, Président du Parti de la France (PdF) et Jean-François Touzé. L’ex secrétaire général du Front national, qui a pris dès 2008 ses distances avec Marine Le Pen, y expose le sens de son engagement.


    Il y affirme qu’il est possible de faire renaître une véritable Droite nationale, sociale, populaire, identitaire et européenne capable de défendre la France et ses valeurs de civilisation, sans en dissimuler la difficulté, tant l’omniprésence du FN dans les médias et l’opinion occulte tout autre message.

    En prenant la tête du Front national, Marine Le Pen ambitionnait d’en faire un instrument pour sa conquête du pouvoir. On allait voir, ce qu’on allait voir ! Dehors les vieilles badernes, à commencer par son vieux père de Président d’Honneur, qui selon elle, prenait un malin plaisir à freiner son ascension grandiose. Las, trois fois hélas, que reste-t-il, six ans après de ce « désir d’avenir ». Peu de chose en vérité. Un groupe de parlementaires européens qui se délite au gré des ambitions des uns et des autres (Le point d’orgue pourrait être atteint, si d’aventure les députés du FPÖ décidaient, dans un souci de respectabilité, à quitter le groupe l’Europe des nations et des liberté après son entrée dans le gouvernement autrichien.).
    Un tiers des personnes élues aux municipales et régionales ont déjà mis les pouces ou scissionné mettant à mal la fameuse implantation synonyme, selon Marine Le Pen et son ex bras droit Philippot, de la professionnalisation du parti. A l’Assemblée, celle qui se voulait la principale opposante au macronisme en est encore à chercher sa place, si jamais, elle la trouve.
    Ne parlons même pas des affaires judiciaires, elles sont si nombreuses et variées, que même le Petit Poucet en perdrait son chemin. Quant aux finances : le congrès dit de la refondation et du changement de nom, il s’apparente plutôt à celui de la dernière chance avant le dépôt de bilan. La disparition du néo-FN, maintenant que Marine le Pen sait qu’elle ne sera jamais Présidente de la République, serait la meilleure des choses qui puisse arriver à la Droite nationale, si elle veut se relever du champs de ruines idéologiques où l’a laissée l’expérience Marine le Pen/Philippot. 

    Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, c’est en quelque sorte le message que porte ce livre d’entretiens. 

    Le Nouveau N-H

    UN CHEMIN DE RÉSISTANCE
    Carl Lang
    190 pages
    20,00 € (+ 4,00 € de port)
    Cahier photo
    Les Bouquins de Synthèse nationale
    ISBN 978-2-36798-043-0

    POUR LE COMMANDER EN LIGNE CLIQUEZ ICI

    BULLETIN DE COMMANDE CLIQUEZ LÀ

  • Bientôt le grand retour, fini les vacances.

    Grand rassemblement contre l'immigration clandestine Ouistreham (14)

  • Réinfo 15 janvier 2018

    REINFO : le journal hebdomadaire

  • Face à face : Carl LANG 5 janvier 2018

    Face à Face

  • A MEDITER !

    samedi, 13 janvier 2018

    Présentation du livre de Carl Lang, "Un chemin de résistance" à Paris

    Lang-SN-12-1-18.JPG

    Vendredi soir, Synthèse nationale organisait une réunion à Paris pour présenter le livre-entretien Un chemin de résistance que Carl Lang, Président du Parti de la France, vient de réaliser avec Jean-François TOUZE, rédacteur en chef de la revue Confrontation.

    Ce livre tombe à pic pour faire connaître au grand public, au moment où l'on assiste à une redistribution des cartes dans la famille nationale, son auteur, Carl Lang, qui depuis dix ans à la tête du PdF a dénoncé sans relâche les dérives des mauvais bergers qui ont conduit le FN au fond du gouffre.

    Après la débâcle du printemps dernier, il est temps de proposer une nouvelle alternative aux patriotes. Cette alternative doit reposer sur les fondamentaux qui ont fait la spécificité et le succès de la Droite nationale depuis plus de trente ans. Le Parti de la France entend en être l'élément moteur. C'est ce que nous a expliqué avec conviction son Président lors de cette belle conférence qui enthousiasma les participants.

    Dans Un chemin de résistance Carl Lang revient sur les motivations de son engagement aux côtés de Jean-Marie Le Pen à la fin des années 1970, il raconte aussi son ascension au sein du FN dont il fut à deux reprises Secrétaire général. Il expose ses idées par rapport aux enjeux d'aujourd'hui et sa conception moderne et réaliste du combat politique. Il ne veut pas d'un Front dédiabolisé, honteux de son passé, il incarne tout simplement la Droite nationale décomplexée présente pour l'avenir.

    Pour la Droite nationale et identitaire, l'heure est venue de changer de cap. La période des illusions est révolue. Il est temps de revenir aux choses sérieuses...

    Un chemin de résistance, Carl Lang, entretien avec Jean-François Touzé, Les Bouquins de Synthèse nationale, 190 pages avec un cahier photos, 20 € cliquez ici

    2017 10 03.jpg

  • Voeux 2018

    Nous venons de vivre une année exceptionnelle, pas tellement agréable politiquement, mais ça on en a l'habitude.

    Election présidentielle tronquée, une élection de dupes, dans tous les sens du terme.

    Elections législatives, où les tenants de la France profonde et éternelle ont fait ce qu'ils pouvaient contre la dure loi de certaines réalités électorales et médiatiques.

    Pour ma part, j'ai pris mes responsabilités, comme beaucoup d'autres, à cette élection présidentielle, qui nous laisse un goût amer de frustration.

    Frustré aussi à l'occasion des législatives, où malgré l'engagement de nos amis, seuls 150 candidats furent en lice, dont une centaine qui se décident moins de 15 jours avant le dépôt des candidatures. La barre de 50 candidats à plus de 1% n'est pas atteinte. Ce sera pour les prochains scrutins.

    L'année qui vient, nous propose, normalement, d'être calme en terme de scrutins, élection européenne en vue pour juin 2019, mais avec quel mode de scrutin ? Seul Jupiter le sait, peut-être !

    Ce dernier mot de l'année qui s'achève me permets de souhaiter le meilleur à toutes celles et tous ceux qui me sont chers, mes enfants, leur familles, mes petits-enfants pour qui je continue de m'investir.

    De cette partie de France à 20.000 kms, la Nouvelle-Calédonie qui restera, quoi qu'il arrive Francophone, bonne année 2018 à toutes et tous.

    DADOU pour eux, SLABO pour les autres.

     

  • L'Avenir nous appartient toujours !

    CARL LANG son livre d’entretiens : UN CHEMIN DE RÉSISTANCE

     

    Rédigé le Jeudi 21 Décembre 2017 à 09:38 | 0 commentaire(s)

     

    Article de National-hebdo.net. Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, tel pourrait être le sous-titre du livre d’entretiens entre Carl Lang, Président du Parti de la France (PdF) et Jean-François Touzé. L’ex secrétaire général du Front national, qui a pris dès 2008 ses distances avec Marine Le Pen, y expose le sens de son engagement.


    Il y affirme qu’il est possible de faire renaître une véritable Droite nationale, sociale, populaire, identitaire et européenne capable de défendre la France et ses valeurs de civilisation, sans en dissimuler la difficulté, tant l’omniprésence du FN dans les médias et l’opinion occulte tout autre message.

    En prenant la tête du Front national, Marine Le Pen ambitionnait d’en faire un instrument pour sa conquête du pouvoir. On allait voir, ce qu’on allait voir ! Dehors les vieilles badernes, à commencer par son vieux père de Président d’Honneur, qui selon elle, prenait un malin plaisir à freiner son ascension grandiose. Las, trois fois hélas, que reste-t-il, six ans après de ce « désir d’avenir ». Peu de chose en vérité. Un groupe de parlementaires européens qui se délite au gré des ambitions des uns et des autres (Le point d’orgue pourrait être atteint, si d’aventure les députés du FPÖ décidaient, dans un souci de respectabilité, à quitter le groupe l’Europe des nations et des liberté après son entrée dans le gouvernement autrichien.).
    Un tiers des personnes élues aux municipales et régionales ont déjà mis les pouces ou scissionné mettant à mal la fameuse implantation synonyme, selon Marine Le Pen et son ex bras droit Philippot, de la professionnalisation du parti. A l’Assemblée, celle qui se voulait la principale opposante au macronisme en est encore à chercher sa place, si jamais, elle la trouve.
    Ne parlons même pas des affaires judiciaires, elles sont si nombreuses et variées, que même le Petit Poucet en perdrait son chemin. Quant aux finances : le congrès dit de la refondation et du changement de nom, il s’apparente plutôt à celui de la dernière chance avant le dépôt de bilan. La disparition du néo-FN, maintenant que Marine le Pen sait qu’elle ne sera jamais Présidente de la République, serait la meilleure des choses qui puisse arriver à la Droite national, si elle veut se relever du champs de ruines idéologiques où l’a laissée l’expérience Marine le Pen/Philippot. Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, c’est en quelque sorte le message que porte ce livre d’entretiens.

    UN CHEMIN DE RÉSISTANCE
    Carl Lang
    190 pages
    20,00 € (+ 4,00 € de port)
    Cahier photo
    Les Bouquins de Synthèse nationale
    ISBN 978-2-36798-043-0

    POUR LE COMMANDER EN LIGNE CLIQUEZ ICI

    BULLETIN DE COMMANDE CLIQUEZ LÀ

  • L'Envie d'avoir envie, merci FRED.

    www.youtube.com/watch?v=HayZLEv0AYI

    En décembre 2013, mon ami Frédéric DELPLACE m'a donné l'envie de continuer le combat national.

    Je venais de voir une émission ou Johnny interprétait son tube, celui que je préfère : l'envie.

    En cliquant sur le lien YouTube, vous comprendrez pourquoi, né le même mois, la même année que notre monstre sacré, j'ai décidé de participer aux municipales de 2014, et surtout participer aux élections suivantes dans mon valenciennois.

    Je remercie le BP du Parti de le France et son président, Carl LANG, de leur confiance.

    Dominique SLABOLEPSZY

  • Adieu l'ami !

    JOHNNY, UN HEROS ? AVEC MACRON ON EST TOUJOURS DANS L'OUTRANCE !

     

    Rédigé le Mercredi 6 Décembre 2017 à 21:32 | 0 commentaire(s)

     

    Le Président de la République a qualifié « de héros » mercredi 6 décembre depuis Alger où il se trouve en visite, l’immense vedette Johnny Hallyday, après l’annonce de sa disparition au terme d’une longue lutte contre le cancer. Non, notre Johnny national n’est pas un héros, c’est un monstre sacré du « showbiz », « l’idole des jeunes et des moins jeunes », un talentueux « rocker » qui a électrisé les foules pendant plusieurs décennies. Et nous ferons bien souvent appel à notre mémoire, pour fredonner une ou deux de ses chansons qui ont marqué notre temps.


    Mais un héros, c’est un Darnand, celui de 1940, pas de 1943, qui ramène sur son dos, depuis les lignes ennemies, le corps de son officier, c’est un passant qui sauve de la noyade un inconnu ou un pompier qui, se jetant dans les flammes pour en retirer une personne, fait honneur à sa devise, « sauver ou périr ». Emmanuel Macron cultive l’outrance verbale, comme le prouve, coïncidence, sa brutale analyse délivrée  aussi à Alger, lorsqu’il était candidat à la fonction présidentielle, qualifiant la colonisation française de « crime contre l’humanité ». Comme quoi des études très supérieures ne donnent pas forcément un bon brevet en sémantique.

    Certains ont même évoqué comme sépulture carrément, le…Panthéon ! Qu’un hommage national soit rendu à ce « gratte guitare » de génie, soit. Mais là encore, sachons mesure et raison garder. Et le signataire de ce court papier est d’autant plus à l’aise pour l’écrire qu’il se trouve qu’il était, naguère et jadis, il y a longtemps, au siècle dernier, en 1965, dans la même caserne d’Offenbourg (FFA) que le sergent Smet du 43 ème RBIma.

    Et je me souviens d’une folle soirée où, sur le plateau des couleurs, Johnny et Sylvie, hissés sur un châssis de VTT ou d’AMX, je ne sais plus, chantaient en duo devant un public fraternellement mêlé d’Allemands et de Français, de jeunes appelés et de cadres de carrière, képis ou bérets en bataille, bousculés par l’ardeur des spectateurs.

    C’est, je l’avoue, un souvenir inoubliable. Et, avec la mort du célèbre chanteur, avec la disparition du soldat Smet, c’est aussi, pour nous ses contemporains qui partagions les mêmes chambrées, les mêmes réfectoires, un peu à notre propre effacement auquel nous assistons.

    Soldat/guitariste Smet : « présent » !

     

     

    Jean-Claude ROLINAT

     
  • Au FN, plus on bosse, moins on progresse

    Le Front National met à la poubelle des milliers de contacts obtenus grâce aux militants !

    22 Novembre 2017, 06:52am

    Publié par Thomas JOLY

    Les militants du Front National qui estimaient déjà que Marine Le Pen, lors du débat de l’entre-deux tours, avait réduit à néant les efforts qu’ils avaient déployés pour la faire élire, vont être ravis d’apprendre qu’ils ont vraiment bossé pour rien en distribuant des tracts durant la campagne présidentielle.

    Le but réel des tractages est, en effet, grâce aux coupons-réponse qui figurent en leur verso, d’alimenter la base de données du parti avec les coordonnées de ceux qui, ayant pris la peine de remplir et de retourner le coupon, et ayant le courage de donner leur identité, peuvent être considérés comme des sympathisants. Ils doivent donc être recontactés afin qu’ils deviennent, qui sait, un adhérent, un militant, un cadre ou candidat. C’est une méthode peu coûteuse et efficace pour déceler les talents.

    Avant ce satané débat, les tracts distribués par les militants FN avaient recueilli un très bon accueil, tellement bon que les coupons-réponse sont arrivés par sacs postaux entiers au siège du parti. Il ne restait plus qu’à les dépouiller, puis à entrer les coordonnées de ces sympathisants dans les fichiers avant de les transmettre aux cadres locaux.

    Un travail certes fastidieux, dont le service des adhésions, dirigé par Nathalie Bétégnies, était chargé.

    Tellement fastidieux… qu’il n’a jamais été fait et ne le sera jamais : l’ensemble des coupons-réponse a été jeté sans qu’aucun nom, aucune coordonnée, n’ait été relevé !

    Source : Minute via Jeune Nation

  • A jouer avec le feu, on se brûle !

    Selon "Le Canard enchainé", le micro-parti proposait des prestations commerciales et bancaires facturées aux candidats FN pendant la campagne des législatives de 2012. Pour l'administration fiscale, cette activité aurait dû être soumise à la TVA.

    © Fournis par Francetv info

    Le contentieux entre l'administration fiscale et la présidente du Front national prend de l'ampleur. Le fisc demande environ 1,8 million d'euros au micro-parti de Marine Le Pen, Jeanne, dans le cadre des campagnes électorales de 2012, a appris l'AFP mardi 24 octobre, confirmant une information du Canard enchainé.

    D'après l'hebdomadaire, Jeanne "se voit réclamer, pour 2012, un impôt sur les sociétés d'un montant de 88 134 euros (auquel il convient d'ajouter 20 094 euros de pénalités de retard), mais l'Etat exige également de Jeanne qu'elle allonge 1 374 252 euros au titre des impayés de TVA (plus 334 317 euros de pénalités)" car "le micro-parti était tout sauf une structure à but non lucratif. Sa fine équipe s'est plutôt comportée comme une petite entreprise aux intérêts hautement commerciaux" à travers des prestations commerciales et bancaires facturées aux candidats FN de 2012.

     

    Un possible recours devant le tribunal administratif

     

    Axel LOUSTEAU, trésorier de Jeanne, mis en examen à ce titre dans l'enquête sur le financement des campagnes du FN en 2012, a confirmé l'information à l'AFP : "1,8 million d'euros de redressement, on est dans cette gamme là." "On est comme n'importe quel contribuable sous le coup d'un contrôle fiscal, car l'administration a décrété qu'on avait une activité soumise à TVA. C'est dingue fiscalement de nous reprocher ça", juge-t-il, car "oui, il y avait une particularité de Jeanne, qui faisait que ça ne devait pas être fiscalisé", d'après lui.

    Publicité

    Cette demande de redressement est selon lui "appuyée sur la procédure pénale". "On voit d'où ça vient, sauf qu'on n'est pas condamnés pénalement, le fisc est une administration à part, il n'est pas là  pour faire du pénal, déplore ce conseiller régional FN. Mais s'il faut aller jusqu'au tribunal administratif, on ira et on sera sûrs de gagner."L'administration fiscale n'a pas souhaité confirmer l'information, assurant ne pas pouvoir "s'exprimer sur des dossiers individuels ou en cours" en raison du "secret fiscal".

    (NDLR : LOUSTEAU et le FN confondent tout quand ça les arrange, le fisc, c'est le contrôle de la légalité des actes "commerciaux", le pénal c'est la conséquence des mises en examen, et vice et versa. Ce sera la double peine, comme pour tous les commerçants et entreprises commerciales soumis à des obligations déclaratives.)

  • Face à face avec Carl LANG

     

  • 11ème journée de Synthèse Nationale

    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !

     

    Rédigé le Lundi 2 Octobre 2017 à 15:45 | 0 commentaire(s)

     

    L'auditorium de l'Espace Jean Monnet de Rungis était comble hier après midi lorsque Jean-Marie Le Pen, invité à la 11e journée nationale et identitaire organisée par Synthèse nationale, a prononcé son discours de rentrée. Près de 1.500 amis de la revue, une affluence record, sont en effet venus assister à cette réunion.


    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
    Succès de la XIème Journée de Synthèse Nationale !
     
     

    L'auditorium de l'Espace Jean Monnet de Rungis était comble hier après midi lorsque Jean-Marie Le Pen, invité à la 11e journée nationale et identitaire organisée par Synthèse nationale, a prononcé son discours de rentrée. Près de 1.500 amis de la revue, une affluence record, sont en effet venus assister à cette réunion.

    Très attendue, l'intervention du Président d'honneur du Front national a été précédée par celles d'Alain Escada (Civitas), Pierre Vial (Terre et peuple), Massimo Magliano (ancien dirigeant du MSI venu de Rome), de Carl Lang (Parti de la France) et, bien sûr, de Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale.

    Avant, plusieurs tables rondes s'étaient tenues au cours desquelles une quinzaine d'intervenants purent s'exprimer sur le combat pour l'identité ou encore sur les initiatives militantes. Plus de cinquante stands étaient dressés dans les halls, ce qui donna l'occasion au public de rencontrer les différentes maisons d'éditions non conformistes, les artistes et les associations, mouvements et partis qui font la richesse de notre camp.

     


     
  • PHILIPPOT OUT !

    jeudi, 21 septembre 2017

     

    ob_02e7bc_f7d991273c89d58968322f470d5c.jpg

    La réaction de Thomas Joly, Secrétaire général du PdF :

    Incapable d'assumer ses propres responsabilité dans l'échec des Présidentielles et des législatives, alors même que toutes les conditions politiques étaient réunies pour que le FN fasse un carton électoral, Marine Le Pen a poussé son lieutenant à démissionner du parti en lui retirant ses délégations liées à sa vice-présidence, sous le prétexte fallacieux de son association « Les Patriotes ».

    Le problème du FN n'est pas tant Florian Philippot que Marine Le Pen lesquels sont, stratégiquement et politiquement, exactement sur la même ligne de reniement, de normalisation, de souverainisme de gauche, de soumission à tous les lobbies de l'anti-France .

     
  • Serait-ce le début de la fin ?

    JAMAIS DEUX SANS TROIS ?

    21617827_1512509212162840_3950036004457054964_n.jpg

    Le bloc notes de Jean-Claude Rolinat

    Après la scission de Bruno Mégret et de ses partisans en décembre 1998, le départ de Carl Lang et de ses amis en janvier 2011 au congrès de Tours du Front national, la fuite en fanfare de Florian Philippot, - attendue, espérée, redoutée ? -, est la troisième sortie d’un leader d’un certain poids. Même si, en interne, il était de plus en plus contesté par ses petits camarades. Lesquels, d’ailleurs, ont courageusement attendu qu’il soit à terre pour le piétiner sans vergogne.

    Marine Le Pen, en application du proverbe africain qui dit « qu’il ne peut y avoir deux crocodiles dans le même marigot », a tranché pour lui. Très affaiblie après sa pitoyable prestation télévisée d’entre les deux tours de l’élection présidentielle, elle ne pouvait plus couvrir les turpitudes politiques de son Vice-président qui pondait ses œufs dans le nid frontiste. Exit les Patriotes ! Gageons que, contrairement aux précédents départs de leaders de grande qualité comme Bruno Mégret et Carl Lang, celui de l’ex-numéro deux du FN n’entrainera pas les foules.

    Sa ligne, contrairement à celles du Mouvement national républicain (MNR), ou du Parti de la France (PDF), était illisible, une sorte de « macronisme » , ni gauche, ni droite, avec la mise en veilleuse des fondamentaux qui étaient jadis le cœur du nucléaire frontiste. Les choses seront-elles pour autant plus claires ?

    « Z’avez pas vu le Front ? »

    Ce parti descendait jadis dans la rue, pas seulement à l’occasion de la Sainte Jeanne d’Arc. Il y avait la fête des « Bleu-Blanc-Rouge » imaginée par Michel Collinot, une anti-fête de « l’Huma », populaire, joyeuse, fraternelle, nationale, idée magnifiquement reprise, dans un format plus modeste, par Roland Hélie avec sa réunion annuelle de Synthèse nationale. Il existait un hebdomadaire, « National-Hebdo » et un mensuel de qualité « Français d’Abord », qui véhiculaient les idées du parti. Jean-Yves Le Gallou avait imaginé et organisé à partir de notre base au Conseil régional d’Ile de France, de médiatiques actions d’agitprop. Où est tout cela ? Qu’avez-vous fait de votre héritage politique Madame Le Pen ? Où sont les militants dévoués ? Dans mon secteur du fin fond de la Seine et Marne, si les résultats électoraux sont tout de même au rendez-vous, ce n’est pas grâce au maillage du mouvement, ni à la présence de ses adhérents. Quant aux élus régionaux, cinq dans le 77, ils sont absents ! Ce Front national s’est progressivement transformé en parti de nantis, de notables qui siègent confortablement, à quelques exceptions près, dans les assemblées de la République, et au cirque bruxellois.

    La partitocratie, c’est fini !

    Jean-Marie Le Pen, toujours debout, a été la vigie, le guetteur, l’éveilleur de peuple comme auraient dit Jean Mabire ou Dominique Venner. Un formidable tribun capable de fédérer des énergies venues de tous les horizons de la droite nationale, sociale et populaire, des survivants de la deuxième guerre mondiale, comme des rescapés des combats pour l’Algérie française. D’autres, plus jeunes, sans passé idéologique ou militant, par pur patriotisme, sont venus rejoindre la cohorte de ceux qui se reconnaissent dans le slogan « la France et les Français d’abord ». Mais les temps changent et, parfois, le dicton qui dit  que « bon sang ne saurait mentir », peut-être infirmé ! Le signataire de ces lignes ne souhaite pas, quant à lui, servir une dynastie analogue à celle des Kim !

    Un péril suprême

    Les manières de faire de la politique changent. Les révolutions technologiques et celle d’Internet surtout, sont passées par là. Nous ne ferons pas triompher nos idées en restants isolés ou en nous cramponnant à quelques rêves irréalisables, ni en attendant bouche bée l’homme providentiel. Le péril suprême est connu : l’invasion, douce, sournoise ou violente, la colonisation et, à terme, le « grand remplacement », concept synthétisé par Renaud Camus. Les égos, les rivalités de personnes et les querelles subalternes, doivent s’effacer devant l’intérêt supérieur du peuple français et de ses frères européens. Demain, dans la tranchée, on ne se demandera pas si son camarade de combat croit au ciel ou pas, s’il est « souverainiste » ou « fédéraliste », s’il est « assimilationniste » ou « racialiste », s’il était pour Jean-Marie, Marine, Marion, Florian, Bruno ou Carl. Non, nous serons solidaires, côte à côte face au péril mortel qui menace de submerger des siècles de civilisation européenne. Des traditions emportées dans un maelstrom exotique, dans une soupe mondialiste indigeste. De Brest à l’Oural, sauver nos peuples, c’est la seule idée supérieure qui doit nous guider !

    2017 11 JNI J CL ROLINAT.jpg

    PLUS QUE JAMAIS D'ACTUALITÉ : LISEZ LE DERNIER N° DE SYNTHÈSE NATIONALE

    SN 46 Flyer 3.jpg

    LE COMMANDER EN LIGNE CLIQUEZ ICI

  • Sénatoriales

    Le Parti de la France aux élections sénatoriales

     

    Rédigé le Lundi 11 Septembre 2017 à 08:47 | 0 commentaire(s)

     

    Le Parti de la France présente 3 listes pour les élections sénatoriales du 24 septembre prochain.
    Monique DELEVALLET pour le Pas de Calais, Thomas JOLY pour l'Oise, et Dominique Slabolepszy pour le NORD ont déposé leurs listes. Le Parti de la France remercie les têtes de liste et tous les candidats qui figurent sur ces listes.
    Ci-joint la circulaire pour le Nord. Les autres suivront.


  • Infos du Parti de la France

    lundi, 11 septembre 2017

    LOI TRAVAIL : UNE MESURETTE DÉRISOIRE

    LANG CARL 9.jpg

    Un communiqué du Parti de la France :

    A la veille des premières manifestations orchestrées par la gauche et l’extrême gauche contre les ordonnances Macron, le Parti de la France déplore le caractère artificiel à la fois des mesures gouvernementales mais aussi des réactions d’hystérie syndicale qu’elles suscitent.

    Une fois de plus, le gouvernement est dans la posture. Il est sans doute légitime de vouloir réformer le code du travail et de le simplifier. Légitime également de souhaiter refonder les conditions du dialogue social. Mais une « loi travail » digne de ce nom, au moment où 10 % de nos compatriotes connaissent les affres du chômage, consisterait avant tout à sortir la France de sa bureaucratie socialiste, à briser les carcans qui étranglent nos entreprises – en particulier les petites et moyennes -, à redonner aux Français le goût et les moyens de la responsabilité, de l’initiative et de l’ambition économique tout en permettant à l’État de développer les stratégies industrielles et sociales nécessaires à la réussite française et à notre cohésion nationale.

    Par ailleurs le Parti de la France rappelle la nécessité d'établir une politique de préférence nationale à l'embauche, de patriotisme social et de régulation du commerce international. 

    Ni les ordonnances du gouvernement, ni les réactions claniques des syndicats ne sont à la hauteur des enjeux.

    2017 11 JNI C LANG.jpg

  • Le PDF et Facebook

    Lancement de la page Facebook officielle du Parti de la France !

     

    Rédigé le Mardi 29 Août 2017 à 13:27 | 0 commentaire(s)

     

    Le Parti de la France se dote d'une page Facebook officielle. Nous vous invitons à la « liker » et à la consulter régulièrement, vous y trouverez toutes les actualités de notre mouvement et de ses cadres.


    Merci de converser avec courtoisie et d'éviter les débats stériles pouvant tomber sous le coup de la loi.

    Les messages jugés inopportuns seront supprimés et les récidivistes bloqués.

    Ensemble, retravaillons au renouveau de la droite nationale, identitaire et sociale !

    Page Facebook officielle du Parti de la France

     
  • Carl LANG, Riposte Laïque

    Intervention de Carl LANG aux dix ans de Riposte Laïque

     

    Rédigé le Dimanche 3 Septembre 2017 à 09:01 | 0 commentaire(s)

     

    La droite nationale face à la colonisation migratoire et islamique.



     
  • Sénatoriales département du NORD

    Comme annoncé, le PARTI de la FRANCE publie sa liste de candidates et candidats aux sénatoriales pour le NORD, un grand merci à toutes celles et tous ceux qui participent.

    Liste des candidates et candidats du NORD pour les sénatoriales du 24 septembre 2017

    Le PARTI de la France - DROITE NATIONALE

     

    01-SLABOLEPSZY Dominique

    Conseiller régional honoraire NPDC,

    Membre de nombreuses commissions, en particulier des marchés publics

    Ancien conseiller municipal de Valenciennes, Condé sur l'Escaut et Escautpont 

    02-FOURNARD Nadine

    Conseillère municipale à Anzin

    03- LAURENT Jean-Luc François

    Conseiller municipal de Valenciennes 

    04- BOUDRENGHIEN Sandra

    Mère de famille nombreuse

    05-THOMES Serge

    Ancien conseiller municipal de Denain

    Ancien conseiller prudhommal

    06-WEBER Danielle

    Chef d'entreprise

    07- ZAHAR Nicolas 

    Diplômé Sciences Po

    DESS Ingénierie financière

    Diplôme d'état-major ESORSEM

    Officier de réserve

    08-AUDEGOND Monique

    Mère de famille nombreuse

    09-DELPLACE Frédéric

    Gérant de société

    10-LAIRE Corinne

    Artiste peintre

    11-DEBAENST Gérard

    Retraité de l'industrie automobile 

    12-BEAL Michelle

    Ancienne conseillère régionale NPDC

    Ancienne conseillère municipale de Saint Amand les Eaux

    13-BAECKEROOT Christian

    Expert-comptable, commissaire aux comptes

    Croix de la valeur militaire (ancien Saint-Cyrien)

    Ancien député du Nord, ancien conseiller régional NPDC

    Ancien Conseiller municipal de Tourcoing